Belgique – Résultats publics audiences radio 2017

Voici les résultats des sondages radio du CIM pour le début de l’année 2017.La RTBF (5 chaînes) progresse avec un part de marché de 38,15% (pour 34,79%) fin 2016. Vivacité est la première radio francophone . Le groupe RTL (Bel RTL, Contacts, Mint) fait lui 27,44% ( pour 29,79). NRJ-Nostalgie font 16,44% (pour 20,51). Détails (ainsi que la Flandre en cliquant sur le titre)

Musique à l’image : contrats, usages et gestion de droits

L’éditeur et superviseur musical Matthieu Chabaud est l’auteur du premier guide professionnel sur l’exploitation de la musique à l’image. Après le Festival de Cannes et à quelques jours du Midem, il nous présente son ouvrage et sa vision d’un secteur à mi-chemin entre musique, cinéma, télévision, publicité et jeu vidéo.

Les Nuits Sonores lyonnaises débarquent à Bruxelles

Du jeudi 14 au dimanche 17,septembre, les Bruxellois vivront au rythme de la musique électronique. En effet, les concerts et activités annexes se dérouleront dans différents lieux de la capitale avec comme objectif de faire redécouvrir d’autres quartiers de Bruxelles aux festivaliers.

Parmi les lieux culturels emblématiques bruxellois qui seront intégrés dans le parcours, on retrouvera notamment le Brass à Forest, l’Ancienne Belgique, le Bonnefooi et Bozar pour le centre-ville mais aussi le Fuse, Recyclart et les Brigittines dans les Marolles.

Concernant les Nuits en tant que tel, c’est le Palais 10, situé sur le plateau du Heysel, qui a été choisi pour accueillir les artistes. Deux scènes distinctes y seront installées. Quant à la Madeleine, elle s’adressera aux amoureux d’un tout autre genre musical : le RnB.

Belgian, SA promoters partner on Matchbox Live | IQ Magazine

Leading festival industry figures in Belgium and South Africa have partnered for the launch of Matchbox Live, a new live entertainment venture that aims to “grow the South African live music industry by producing unique events and festivals with potential for international growth”.

The industry must « bring back trust beyond value gap & transparency issues » 

What do you predict will be the key trends for music consumption and marketing in 2017?

It’s no surprise to say that playlists are reshaping music consumption, and that they have become an obsession for most people in the industry. Part of the answer might come from programmatic advertising and influence marketing which will be some major topics for music marketers this year.

Arts de la scène: les demandes excèdent le budget de 50%

Alda Greoli a révélé mardi que les demandes en termes budgétaires dépassaient de 50 % les budgets actuels possibles.

On doit donc s’attendre à beaucoup de frustrations même si pour ce 30 juin, les différentes commissions d’avis doivent rendre leurs rapports. « J’attends d’elles qu’elle étudient très sérieusement ces demandes avec comme grille les règles nouvelles apportées par l’opération Bouger les lignes. Ceci dit, je prendrai mes responsabilités dans le cadre du récent décret pour arts de la scène ». Elle n’a pas encore décidé de la transparence qui sera faite ou non à ces avis.

Les organisateurs de festivals au tribunal contre la hausse tarifaire de la Sabam

Une coalition d’organisateurs de concerts et de festivals sollicite, devant le tribunal de commerce de Bruxelles, le retrait de la récente hausse tarifaire de la Sabam, l’organisation de gestion des droits d’auteur. La coalition est composée notamment de Live Nation, Greenhouse Talent, PSE Belgium et de la Fédération des festivals de musique en Flandre.

Maître Gims expose en vidéo la technique pour tricher sur les vues et le streaming !

La pratique serait d’ailleurs très bon marché, selon Les Echos « Pour s’offrir 500.000 écoutes sur Spotify, il suffit par exemple de débourser 1.500 euros. »

Dans une vidéo explicite, Maître Gims expose clairement la pratique. Des centaines de téléphones lisent en continu des clips et des titres en streaming durant 31 ou 32 secondes, afin de dépasser la limite de 30 secondes fixée pour la comptabilisation d’une vue/écoute.

Avec URights, la Sacem s’attaque au big data

Concrètement, URights croisera automatiquement les bases de données d’écoute des plateformes de musique et celle de la Sacem qui contient les références et métadonnées des œuvres déposées chez elle. Ce croisement s’opère non sur le contenu audio mais sur deux codes internationaux, l’ISWC et l’ISRC. Le premier correspond à l’immatriculation d’une œuvre unique, le deuxième est attribué à chaque version de cette œuvre. En clair: “Comme d’habitude” a un code ISWC, mais “Comme d’habitude” interprété par Claude François, par Michel Sardou, la version anglo-saxonne “My Way” chantée par Paul Anka ou par Frank Sinatra ont toutes les quatre un ISRC différent.

Mais ce n’est pas tout.