Infos générales

Avec URights, la Sacem s’attaque au big data

Concrètement, URights croisera automatiquement les bases de données d’écoute des plateformes de musique et celle de la Sacem qui contient les références et métadonnées des œuvres déposées chez elle. Ce croisement s’opère non sur le contenu audio mais sur deux codes internationaux, l’ISWC et l’ISRC. Le premier correspond à l’immatriculation d’une œuvre unique, le deuxième est attribué à chaque version de cette œuvre. En clair: “Comme d’habitude” a un code ISWC, mais “Comme d’habitude” interprété par Claude François, par Michel Sardou, la version anglo-saxonne “My Way” chantée par Paul Anka ou par Frank Sinatra ont toutes les quatre un ISRC différent.

Mais ce n’est pas tout.

Source: www.sciencesetavenir.fr

Catégories :Infos générales

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s