La musique, laboratoire d’innovation

Depuis quelques années, la musique et la mutation de ses modèles économiques sont entrées de plain-pied dans le monde de l’innovation. Ainsi, plus de 300 startups françaises travaillent actuellement à diversifier et à renouveler les usages de la musique. Tour d’horizon des nouvelles possibilités offertes par ces services.

Why sync is no longer just a ‘cherry on top’ for independent labels 

The fact that a great sync moment can change an artist’s career is nothing new, of course.

The big difference is that today, when one connects, it really goes global – fast. And, as a record label, you better be ready to keep up.

Charles FitzGerald is the Global Head Of Sync & Brand Partnerships at [PIAS], which looks after Lord Huron in the UK and other territories. (source Blog PIAS)

Rock en Seine : François Missonnier, directeur historique, remplacé

François Missonnier, cofondateur et directeur historique de Rock en Seine, a été remplacé par Sarah Schmitt, qui était jusqu’ici son adjointe, a annoncé samedi la société LNEI de l’homme d’affaires Matthieu Pigasse, qui a racheté en mars le célèbre festival de rock.

France – La vie nocturne dans tous ses états d’urgence – coût de la sécurité e.a.

Depuis 2010, un décret permet également aux services de l’Etat de facturer l’intervention des forces de l’ordre. Le budget s’élevait habituellement à 6 000 euros pour Astropolis, mais cette année, quinze jours avant l’événement, la gendarmerie a présenté une facture de 20 000 euros, refusée par le festival. Les gendarmes ont donc baissé leurs effectifs et ont prévenu qu’ils devraient représenter une facture de 20 000 euros l’année suivante. Gildas Rioualen, directeur d’Astropolis, parle d’une prise en charge de la prestation de la gendarmerie «de plus en plus douloureuse. Il n’existe pas de barème entre les préfectures, chacun facture du montant qu’il lui semble réaliste, mais il existe de gros écarts entre les événements. J’aimerais, avec les services de l’Etat, réfléchir et remettre tout à plat. Leur présence est-elle obligatoire partout ? Beaucoup d’événements qui n’ont pas pu répondre à toutes ces factures ont dû être annulés».

France – Françoise Nyssen – Ministre de la Culture : « Une priorité, l’Europe »

« L’Europe est une priorité. Elle occupe une place centrale dans notre projet culturel, et la culture a un rôle décisif à jouer dans le projet européen. C’est en favorisant les échanges culturels et linguistiques que nous stimulerons le sentiment d’appartenance européenne chez nos concitoyens : c’est l’esprit même de l’Erasmus de la culture pour faciliter la circulation des artistes et des professionnels. Les Strasbourgeois, qui vivent dans une ville européenne, savent à quel point ces échanges sont essentiels. Nous avons par ailleurs besoin d’Europe, plus que jamais, pour défendre notre modèle d’exception culturelle. Prenez l’exemple de la régulation des géants du numérique : c’est au niveau européen qu’elle doit se construire. La culture est une solution pour l’Europe, autant que l’Europe est une solution pour la culture. »