La musique metal, un bon filon 

Le metal est inoxydable. Cinquante ans après être sorti des forges de Birmingham, en Angleterre, martelé par les riffs lourds de Black Sabbath, le heavy metal – y compris ses dérivés et sous-genres (doom, black, trash, death…) – a résisté à l’usure du temps, à la crise du disque, à la ringardisation, à l’hégémonie du rap, au mauvais goût, aux assauts de Christine Boutin, à la mort de Lemmy Kilmister (Motörhead) et, soyons honnêtes, à l’indifférence des médias. Le secret de cette santé de fer : un public multigénérationnel de passionnés au porte-monnaie généreux, fidèle à ses idoles et bien dans ses boots malgré les moqueries.

Source: www.lexpress.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s