Rencontre : Charles Adriaenssen, Président d’Outhere

Le disque physique est à l’agonie, tout le monde le sait. Toutefois, le tournant se fait lentement. Chez nous, le produit physique représente encore environ 80% de notre chiffre d’affaires global. Et dans certains pays, comme l’Allemagne ou le Royaume-Uni, les ventes de disques compacts et de vinyles ont augmenté ces deux dernières années. Il y a des pays où il y a un gros problème  -l’Espagne, par exemple- du fait de la disparition des magasins de vente traditionnelle. Mais il y a d’autres marchés qui fonctionnent maintenant très bien comme l’Italie qui était considérée comme morte il y a quelques années. Il est clair que nous devons occuper en même temps deux terrains différents mais, finalement, je pense que cette coexistence ira vers sa fin. De nos jours, beaucoup de gens de mon âge s’habituent à des plateformes comme Spotify, et ceux qui considèrent que le son de Spotify n’est pas suffisamment bon pour eux, ils peuvent passer à Qobuz. Chez Outhere, nous avons créé notre propre plateforme et nous faisons beaucoup d’efforts pour obtenir un streaming de qualité. La clé, pour moi, c’est de savoir comment reproduire, dans le monde numérique, l’expérience de l’objet physique. Pas seulement en termes de qualité sonore mais aussi dans la présentation réelle du produit.

Source: www.crescendo-magazine.be

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s