Christine and the Queens: faux procès, vrai sujet 

Sur le plan légal, rien n’interdit de créer et de commercialiser un accompagnement musical à partir des éléments « libres de droits » fournis par Logic Pro. « Sauf indication contraire, tout le contenu d’exemple inclus dans le logiciel Apple peut être utilisé, sans avoir à verser de droits d’auteur, dans vos projets vidéo et audio. Vous êtes autorisé à diffuser et/ou distribuer vos propres projets créés à l’aide du contenu d’exemple », est-il écrit dans les conditions du logiciel, comme le remarque France Inter. Damn, dis-moi n’est donc absolument pas un plagiat mais bien une création originale.   
Source : L’express (France)

Directive Copyright : les articles 11 et 13 expliqués par un informaticien britannique pour ceux qui n’en ont pas encore compris les conséquences

Ray Corrigan est maître de conférences à la faculté des sciences de l’ingénierie et mathématiques de l’Université Ouverte du Royaume-Uni. Dans un billet publié il y a une semaine, il a décidé d’expliquer, disons pour les « nuls », ce que signifient exactement les articles 11 et 13 (version Parlement européen) de la directive sur les droits d’auteur sur laquelle les eurodéputés doivent se prononcer dans deux mois, et leurs conséquences.

France – Audiences radio : Quelles sont les stations préférées par profession ? – Puremedias

Et si RTL est la première radio de France, elle n’est en tête que chez les retraités et les inactifs (hors retraités et élèves/étudiants). Malgré tout, la station de l’avenue Charles-de-Gaulle à Neuilly-sur-Seine figure sur le podium de la majeure partie des catégories. Plus globalement, ce sont les généralistes qui sont privilégiées. Ainsi, France Inter domine chez les artisans et commerçants, chez les chefs d’entreprises et cadres et auprès des professions intermédiaires. Quant à RMC, elle s’affiche partout… sauf chez les employés. Ceux-ci n’écoutent majoritairement que deux généralistes : RTL et France Bleu.

« Beaucoup d’artistes finissent frustrés s’ils abandonnent leur indépendance. » – 

DE QUELLE MANIÈRE BLOCKCHAIN POURRAIT-IL TOUT CHANGER?Si Spotify voulait faire des paiements automatiques instantanés aux artistes via la blockchain, ils pourraient le faire. Je suis sûr qu’ils conçoivent des choses en utilisant blockchain maintenant.La musique sera complètement décentralisée. Il supprimera tous les intermédiaires, profitant ainsi aux artistes en augmentant leur part de revenus. C’est exactement ce que Ditto veut accomplir. Blockchain va révolutionner l’industrie de la musique et nous voulons faire partie de cette innovation.

Rencontre : Charles Adriaenssen, Président d’Outhere

Le disque physique est à l’agonie, tout le monde le sait. Toutefois, le tournant se fait lentement. Chez nous, le produit physique représente encore environ 80% de notre chiffre d’affaires global. Et dans certains pays, comme l’Allemagne ou le Royaume-Uni, les ventes de disques compacts et de vinyles ont augmenté ces deux dernières années. Il y a des pays où il y a un gros problème  -l’Espagne, par exemple- du fait de la disparition des magasins de vente traditionnelle. Mais il y a d’autres marchés qui fonctionnent maintenant très bien comme l’Italie qui était considérée comme morte il y a quelques années. Il est clair que nous devons occuper en même temps deux terrains différents mais, finalement, je pense que cette coexistence ira vers sa fin. De nos jours, beaucoup de gens de mon âge s’habituent à des plateformes comme Spotify, et ceux qui considèrent que le son de Spotify n’est pas suffisamment bon pour eux, ils peuvent passer à Qobuz. Chez Outhere, nous avons créé notre propre plateforme et nous faisons beaucoup d’efforts pour obtenir un streaming de qualité. La clé, pour moi, c’est de savoir comment reproduire, dans le monde numérique, l’expérience de l’objet physique. Pas seulement en termes de qualité sonore mais aussi dans la présentation réelle du produit.

What Are The Pitfalls to Avoid When Recording And Submitting a Demo?

BMI’s ‘On the Record’ is back again this month with another thought-provoking answer to one of our most frequently asked questions. The BMI Creative Team weighed in. Mitch Martin, Creative, Atlanta: The first thing to avoid is overselling. The more secure and confident you come across when presenting your work,…