Le retour du Mange-Disque ?

Les contenus culturels servent à vendre de l’équipement et à alimenter des tuyaux, ce n’est pas nouveau et ce sera toujours le cas. Pour Apple par exemple, l’offre accessible sur iTunes a servi avant tout à vendre des iPods hyper rentables. Leur offre de streaming est maintenant là pour faciliter l’adoption d’un iPhone et fidéliser les utilisateurs via des abonnements qui réconfortent les actionnaires. L’équipement est remplacé, un nouveau parc est installé, la lumière jaillit dans la maison et des oreillettes blanches ou de gros casques rembourrés envahissent les lieux publics.

Ordinateurs, tablettes, smartphones, enceintes, casques, téléviseurs et même les réfrigérateurs nouvelle génération utilisent la musique pour mieux se vendre. Elle est donc là la nouvelle économie de la musique. Une économie qui devrait s’appuyer davantage sur la vente de ces produits qui permettent d’écouter de la musique. Du coup, les artistes, les créateurs, les producteurs et les éditeurs ne devraient peut-être pas se contenter des montants insuffisants générés par les streams (243 millions d’euros en France en 2017 selon le snep). Ils devraient aussi regarder le chiffre qu’ils contribuent à générer pour les fabricants et revendeurs d’électronique grand public (plus de 27 milliards d’euros rien qu’en France en 2017 selon Gfk).

Source: www.metiersdelamusique.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s