Mois : novembre 2018

La petite musique du streaming alternatif

Créée en 2013 à Saint-Etienne, la société coopérative d’intérêt collectif (Scic) 1D Lab propose avec sa plate-forme diMusic un streaming alternatif B2B. Ses clients ne sont pas les auditeurs, mais des lieux culturels (médiathèques, salles de concerts). Ils achètent des abonnements pour leurs adhérents, qui ont ainsi accès à un catalogue mettant en avant la création indépendante. 55 % du chiffre d’affaires généré sont reversés aux ayants droit. Les 45 % restants sont alloués au fonctionnement de la coopérative, qui emploie neuf salariés. 1D Lab a connecté 3 000 lieux et compte 100 000 utilisateurs. Son catalogue s’est élargi aux jeux vidéo, aux livres et documentaires, l’offre étant réunie au sein du kiosque Divercities (https://music.divercities.eu). En 2017, la Scic a réalisé 550 000 euros de chiffre d’affaires.

MIDEM GOES TO RIO: DEBUT LATIN AMERICAN FORUM, 26 & 27 NOVEMBER 2018 

The Midem Latin American Forum – in association with SEBRAE and its innovative, tech-based project Estrombo designed to support the musical creative economy – will welcome top Latin artists and key industry executives from or working with the market to a one and a half day intensive conference lineup. Part of Midem’s High Potential Markets Programme, the event will focus on how to develop the pan-Latin American music ecosystem in an already buzzing global music hub. The Forum aims to strengthen existing connections between the professional Latin music communities across the continent, nurturing the growth of a more unified Latin music market. By encouraging international networking, the conference hopes to accelerate the internationalisation of the region’s music and the discovery of fresh talent. As Midem CEO, Alexandre Deniot, explains, “The last few years have been incredible for Latin artists, with talent from the region exploding globally. Having welcomed Daddy Yankee to Midem in 2017 at the very height of the “Despacito” phenomenon, we’re thrilled to support the internationalisation of Latin music further through dynamic Midem initiatives.” 

Emmanuel de Buretel – Because Music : « Les plateformes devaient révolutionner le secteur mais elles ont en réalité concentré l’offre musicale »

La diversité des genres, la multiplicité des artistes, l’émergence de nouveaux talents et le renouvellement de la scène musicale sont indissociables de la production indépendante. L’ère de l’instantanéité et des objectifs à court-terme ne fait pas dévier le producteur indépendant, dans le temps long, qui ne fait pas la même course que ses concurrents. Emmanuel de Buretel a une vision très claire de la route restant à accomplir pour garantir l’avenir de la production et des artistes indépendants. Dans une prise de parole rare, le Président de Because Music (Christine and the Queens, Selah Sue, Calypso Rose, Bjork…) étaye son positionnement vis-à-vis des tendances et mouvements observés sur le marché de la musique enregistrée. Emmanuel de Buretel, en parallèle Président de la SPPF, monte également au créneau concernant le crédit d’impôt ainsi que la rémunération équitable et la copie privée.

Spotify and SoundGirls Launch ‘EQL Directory’, a Global Database for Women in Audio and Music Production 

“In order to make change, everyone has to agree there’s a problem to solve in the first place,” says Anna Ingler, co-founder of the Upfront Producer Network, which represents 100-plus female and gender-nonconforming producers in Sweden.It’s estimated that less than 5 percent of all audio professionals are women. Many people in the music industry are—and have been—working to solve this issue by providing educational, networking, and community resources to increase diversity in these fields. And yet, the excuse still exists: “We want to hire a woman, but we couldn’t find one.”

Spotify arrive au Maroc… en dans divers pays de langue arabe

Le géant du streaming musical Spotify a annoncé ce mardi 13 novembre qu’il est désormais disponible dans la région MENA. Parmi les pays ciblés: l’Algérie, la Tunisie, mais également … Le Maroc.  
Dans ces régions, Spotify est disponible en arabe. Des playlists spécialisées pour la région MENA ont également été ajoutée. « Vous pouvez trouver des playlists de rap marocain, de chansons populaires égyptiennes, et même de musique Raggae en Arabie saoudite », affirme Tamim Fares, responsable de stratégie Marketing de Spotify au site émirati National. »Spotify est lancé dans la région MENA avec un service complet en arabe, des dizaines de listes de lecture sélectionnées localement pour chaque humeur et chaque moment, et un catalogue complet de millions de chansons, à la fois pour les utilisateurs gratuits et les utilisateurs Premium. Les amateurs de musique apprécieront également les recommandations musicales personnalisées de Spotify dès le premier jour, qui leur permettront de profiter, de découvrir et de partager simplement et facilement de nouvelles musiques d’artistes locaux et internationaux », explique Cecilia Qvist.

Facebook lance sa nouvelle application Lasso, un rival de TikTok

Facebook n’a aucune honte quand il s’agit de recopier des fonctionnalités des dernières applications sociales qui menacent son leadership. Et, un autre exemple est désormais visible.La société vient de publier l’application Lasso pour iOS et Android, qui est conçue pour offrir les mêmes fonctionnalités que TikTok, une application vidéo de plus en plus populaire parmi les adolescents. Il s’agit donc de la offre de Facebook pour séduire les adolescents, marché dont elle a perdu l’emprise. En 2018, seulement la moitié des adolescents déclarent utiliser encore Facebook, par rapport à 2014, où 71 % d’entre eux déclaraient le faire.

Nairobi to host 5,000 delegates for the Music in Africa Conference

NAIROBI, Kenya, Nov 14 – Nairobi is set to host about 5,000 visitors and delegates from at least 50 countries for the second Music in Africa Conference for Collaboration, Exchange and Showcases (ACCES) from 15th to 17th November 2018 at the Kenya National Theatre.ACCES, which was launched in Dakar, Senegal in 2017, has become one of the leading annual music events in the African continent, attracting a strong niche audience of music industry players from all over the globe.

Comment les algorithmes entretiennent l’illusion de répondre à nos goûts musicaux

L’économie des plateformes ne se contente pas de brasser des données. Elle les véhicule, les oriente et les redirige dans la jungle des contenus en ligne grâce à ces recommandations nommées algorithmes. Face à la surabondance des flux, l’évidence semble s’imposer : le besoin de se repérer crée l’organe qui facilite le choix. Pourtant, loin de se limiter à l’accompagnement d’une décision, le règne des algorithmes n’est pas sans conséquence sur la diversité culturelle et la construction des goûts.

Le fondateur d’Africori évoquera la distribution musicale à ACCES 2018

Il considère que la distribution de musique sur le continent constituait un défi pour Africori, qui s’aligne constamment pour répondre à cette demande croissante.« Nous avons rencontré de nombreux défis au cours des six dernières années. », confie-t-il.« Voyager à travers le continent nous a permis de rencontrer, d’écouter et de comprendre les défis des artistes et des labels locaux. Aujourd’hui, notre principal défi provient du manque de structure pour l’industrie dans la région. »« Nous cherchons continuellement à recruter davantage de techniciens et du personnel pour nous aider à saisir les nouvelles opportunités offertes aux musiciens africains dans le monde entier. Notre tableau de bord offre un accès quotidien aux informations sur le streaming et nous ajoutons de nouveaux outils marketing pour prendre en charge chaque version de la plateforme. Plus important encore, contrairement à la plupart d’autres distributeurs numériques, nous travaillons avec un nombre limité de clients afin de fournir une assistance pratique. »

KEA and Panteia start off a new study in the frame of Music Moves Europe 🎶

KEA and Panteia have been commissioned by the European Commission DG Education and Culture to conduct a study in the scope of the Preparatory Action Music Moves Europe. The 12-month study is structured in two intertwined parts: European Music observatory, and funding needs.The goal of the first part is to assess the feasibility of a European Music observatory. It will investigate the possible future establishment of a data collection organisation, as a strategic resource to evidence-based policies and actions for the music sector.  The objective of the second part of the study is to provide robust justification for future music support at European level, and help developing the right funding instruments, in complementarity with existing national schemes.