Réflexion : L’innovation a remplacé le progrès… Et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle

Le problème avec le futur ? C’est qu’il est devenu déprimant ! Et c’est peut-être parce qu’on a trop vite jeté le progrès dans les eaux troubles de l’innovation.

Une analyse des discours publics permet à Étienne Klein de remarquer que le mot « progrès » a brutalement disparu. « Depuis 2007 environ, il est remplacé par le mot ‘’innovation’’. Mais quand on compare les deux notions, on se rend compte que substituer l’une à l’autre n’est pas anodin. » Croire au progrès, c’est considérer que le négatif est relatif, qu’il peut être « le ferment du meilleur ». Si une société (dans tous les sens du termes) va mal, on peut travailler pour qu’elle aille mieux. Mais pour ça, il faut une image du futur qui soit crédible (parce qu’on ne parle pas ici d’irréalisme) et attractive (parce que le progrès n’est pas automatique). « Il faut travailler, faire des efforts pour que la société ressemble à ce que nous voulons qu’elle devienne. »

L’innovation en revanche ne comporte pas ce principe. Au bout du compte, on ne peut donc pas échapper aux effets destructeurs du temps qui passe. Il faut alors innover – pas trop vite, sinon le peuple ne suit pas. Mais pas trop lentement non plus, sinon les dégâts sont irréversibles. « Il faut innover au rythme du temps. » https://www.ladn.eu/entreprises-innovantes/linnovation-cest-mortifere/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s