Les logiciels d’édition face aux défis de la musique contemporaine

Lorsque j’ai commencé à travailler comme copiste, au début des années 1980, tout le travail de production d’une partition d’orchestre et de ses parties séparées se faisait encore à la main. En musique, l’arrivée des premiers logiciels de notation musicale a révolutionné l’édition. Ainsi, il devenait possible de produire une partition et, à partir de celle-ci, d’en produire les parties séparées. Les corrections dans l’une se reflétaient dans l’autre, ce qui était un avantage considérable. Toutefois, malgré toutes les avancées logicielles, l’édition musicale, en musique contemporaine, demeure toujours un défi de taille. Voyons comment des logiciels tels que Finale et Sibelius se comportent face à certaines techniques d’écriture de musique contemporaine.

En conclusion, Sibelius et Finale sont deux logiciels de notation professionnels, relevant toutefois d’une pensée différente. Les outils qu’ils proposent, bien qu’ayant encore leurs limites, doivent être bien maîtrisés afin de traduire une pensée musicale parfois complexe. Les compositeurs et les copistes de musique contemporaine, avec leurs exigences très spécifiques, demeurent une clientèle minoritaire. Espérons que malgré cela, les efforts des concepteurs se porteront encore sur leurs besoins.

Article d’Odile Gruet dans myscena.org : https://myscena.org/fr/odile-gruet/les-logiciels-dedition-face-aux-defis-de-la-musique-contemporaine/



Catégories :Infos générales

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :