Les grands noms du streaming musical ne veulent pas payer plus de royalties

Google, Pandora, Amazon et Spotify font front commun pour éviter de devoir augmenter le montant des droits de diffusion reversés aux artistes, ce qu’on appelle autrement les royalties. Le Copyright Royalty Board, l’organisme étasunien chargé de déterminer le montant des compensations à attribuer aux artistes, a ratifié en début d’année une augmentation de la rétribution des artistes. Cette dernière permettra aux musiciens de voir le montant de leurs royalties augmenter de 44 % sur cinq ans. Une perspective qui, évidemment, déplait beaucoup aux plateformes de streaming de musique.

Les quatre plateformes font donc appel de la décision du Copyright Royalty Board et affirment dans une déclaration commune que « si la décision du CRB est appliquée en l’état, elle nuira aux détenteurs de droits d’auteur autant qu’aux détenteurs des licences ». Va-t-on assister à une lutte entre auteurs et plateformes de streaming de musique ? Si le rapport de force penche, à l’heure actuelle, vers les poids lourds de l’industrie du streaming, le cas Taylor Swift vs Apple nous rappelle que les artistes peuvent avoir gain de cause contre les grosses corporations. Suite article : https://www.tomsguide.fr/les-grands-noms-du-streaming-musical-ne-veulent-pas-payer-plus-de-royalties/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s