Les biopics musicaux ont-ils vraiment un intérêt?

L’exercice est de nouveau à la mode et va nous permettre de redécouvrir la fructueuse vie d’artistes majeurs du XXe siècle –avec tout de même de grosses réserves.

On reproche souvent à ces films d’utiliser la musique comme prétexte pour servir un propos plus global. Lee Marshall et Isabel Kongsgaard notent que «l’idée que la musique pop est une expression de soi tend à nous faire croire que l’on peut trouver le sens de l’œuvre dans la vie de son créateur».

Dans un biopic, la musique doit forcément être liée à un événement personnel: on a l’image de l’artiste inspiré par une rencontre ou une dispute qui écrit un tube, pas du parolier ou du compositeur qui a créé pour un interprète.

D’autre part, d’après Willems, «on a certes plein de scènes où le protagoniste joue, et la scène obligatoire où il découvre son propre son et épate le producteur blasé. Mais on accorde rarement du temps au processus créatif, à son évolution musicale et tout simplement à ce qui le pousse à faire de la musique. Celle-ci est présentée comme une évidence, une chose qui est toujours là, qui arrive aboutie».

Article de Slate : https://www.slate.fr/story/174513/culture-cinema-biopics-musicaux-genre-standard-bohemian-rhapsody

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s