Etat des lieux : L’industrie musicale, les musiciens et la blockchain

Le marché du streaming est problématique pour beaucoup sur le plan de la rémunération même si les plateformes reversent 70 à 75 % de leur chiffre d’affaires. Cela s’explique par le fait que les labels, les producteurs, les éditeurs, les sociétés de gestion collective et tous les intermédiaires prennent leur part de gestion, parfois très importante car les contrats sont encore ceux du CD qui nécessitait des coûts plus importants, mais aussi parce que les versements se font en fonction des parts de marchés. Ainsi même si vous passez votre temps à écouter un seul et même artiste, une grosse partie de votre abonnement ira aux artistes les plus populaires comme Drake ou Soprano en France, et une infime partie reviendra à l’artiste que vous écoutez. C’est pour cette raison que ces structures, comme Deezer, réfléchissent à un modèle « user centric » qui répartirait la rémunération en fonction des écoutes de chacun.

Face à ce modèle existant l’apparition de la blockchain laisse entrevoir de nouvelles possibilités de développement permettant une meilleure protection et rémunération des artistes et leur offrant une plus grande liberté et indépendance..

Article bien développé dans medium.com en suivant ce lien : https://medium.com/@d7acbb3r476v/musique-et-blockchain-bf8e81b7c918

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s