Musique, mobilité, fabrication, démocratie : comment le numérique change les règles du jeu

Jean-Dominique Séval, spécialiste de l’économie numérique et des process d’innovation auprès d’entreprises en phase de transformation digitale, explore la façon dont le numérique referme plusieurs « parenthèses » en matière de mobilité, de musique, de fabrication et de vie démocratique.

La fin de la culture orale, la fin de l’école de masse, la fin de la vie privée, la fin du salariat, voire la fin d’une vie sans au-delà, sont autant de signaux forts qui annoncent l’émergence d’un nouvel ordre social, d’un nouveau monde. D’autant qu’il est possible d’allonger cette liste : d’autres champs sont tour à tour touchés par la perturbation numérique. C’est le cas, notamment, de la mobilité individuelle, de l’écoute musicale, de la fabrication des objets et de la vie démocratique. Toujours avec cette particularité, singulière, de parenthèses que referment les nouvelles potentialités offertes par des réseaux et des terminaux toujours plus puissants, des logiciels toujours plus performants, dopés aux données massives et aux algorithmes apprenants.

En musique : Pour les artistes qui entendent vivre de leur art, la situation s’est considérablement dégradée. Et même avec la croissance redevenue positive du marché, ils ne sont pas près de voir la situation s’améliorer. Ainsi, par exemple, le leader mondial Spotify a payé un grand label 0,00331 dollar par titre écouté en 2018, contre 0,00783 Apple mais 0,00028 pour YouTube, qui capte pourtant plus de 48% des écoutes en ligne ! Ces montants sont qui plus est en baisse car les abonnés à un service de streaming écoutent de plus en plus de musique via un même service, alors que le prix de l’abonnement, lui, est resté identique, impliquant de facto une baisse de la somme versée à l’ayant droit pour chaque écoute.

Alors, dans ce monde qui se dématérialise, les nouvelles sources de revenus sur lesquels on peut compter sont vielles comme le monde. Et bonne surprise pour les fans, les artistes reviennent sur scène, tel Mozart qui devait multiplier les concerts pour assurer une indépendance durement gagnée. Ils y reviennent car les concerts, les tours, les festivals, sont redevenus un élément clé de la rémunération des talents. Aux États-Unis, par exemple, les ventes de tickets de concerts ont contribué à 43 % des revenus totaux du secteur de la musique en 2018.

La révolution numérique a ainsi cette particularité de faire revenir les artistes vers des scènes un temps désertées par le succès – durant moins d’un siècle, au final – de l’industrie du disque physique. Et comme il n’est plus possible pour les fans de matérialiser leur passion via la possession de disques (sauf bien sûr à collectionner les vinyles, qui ont repris du service à cette occasion !), d’autres moyens de satisfaire cet appétit ont été mobilisés. C’est la raison de l’essor du merchandising, des t-shirts, des posters et des produits dérivés les plus divers.

Mais c’est aussi l’occasion de proposer des moments privilégiés passés avec les artistes : une session de dédicace à l’hôtel ou un cocktail privatisé après le concert peuvent se vendre aujourd’hui plusieurs milliers de dollars. Il s’agit alors tout à la fois d’assouvir les besoins insatiables des fans, tout en mobilisant de nouvelles ressources venant remplacer les revenus perdus.  Pour un groupe de rock comme Panic ! at the Disco, les ventes de produits dérivés représententjusqu’à 30 % des recettes de leur dernière tournée. Et pour un rappeur de la notoriété de Kanye West, la vente de goodies sur une seule date de concert à New York représente une recette supplémentaire de près de 780 000 dollars. Une manne tellement importante que Warner Music vient de racheter pour 180 millions de dollars EMP, société spécialisée dans la vente de produits dérivés liés à la musique, qui commercialise notamment les goodies de groupes comme Pink Floyd, Nirvana ou AC/DC.

Pour avoir accès à l’article bien plus détaillé sous le site USBEKETRICA. https://usbeketrica.com/article/musique-mobilite-fabrication-democratie-numerique



Catégories :Infos générales

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :