L’auto-censure de la musique nippone sur le marché international

L’industrie musicale japonaise ne cesse d’étonner par ses stratégies et son fonctionnement. Les spécialistes de l’industrie du disque évaluent les mutations du milieu mais n’ont pas fini d’être intrigués par le géant nippon. Concurrent direct du leader américain, le Japon se hisse à la seconde place du classement des plus gros marchés musicaux, devant le Brésil, le Canada, la France ou encore son voisin sud-coréen en 2018.

Il est de loin le plus gros consommateur de support physique -de CD- au monde avec près de 60% de son marché et ses politiques en matière de soutien des plateformes de distribution de musique en font l’un des pays les plus sûrs en terme deprotection des droits d’auteurs. Jusque-là, pas de problème majeur à l’horizon, nous direz-vous ?

Pourtant, ce sont justement ses particularités qui en font aussi une industrie à contradictions. De toute évidence, le Japon ne parvient pas à suivre le mouvement du marché international, et peine à sortir de ses carcans et à se libéraliser pour enfin devenir une industrie musicale concurrentielle sur la scène internationale, et non plus simplement sur la scène régionale.

Pour comprendre comment l’industrie musicale japonaise a été amenée à presque s’auto-censurer et à naviguer à contre-courant, peut-être faudrait-il commencer par en comprendre son fonctionnement ?

Suite de l’article en français : https://www.c-k-jpopnews.fr/2019/04/17/culture-lauto-censure-de-la-musique-nippone-sur-le-marche-international/



Catégories :Infos générales

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :