France : LES QUOTAS RADIO SONT-ILS TOUJOURS ADAPTÉS ?

On n’a jamais entendu autant de musique en français sur les radios qu’en 2018. Mais est-ce vraiment grâce aux quotas de diffusion ? Les professionnels peinent à s’accorder sur ce système contraignant, qui pourrait être aménagé dans la prochaine loi audiovisuelle. Et concerner le streaming.

Surfant sur le rap et la nouvelle pop urbaine, la musique en français ne s’est jamais aussi bien portée. Pour Tous pour la musique, le lobby du secteur, c’est «une démonstration magistrale de l’efficacité des quotas de chanson française». Dans son bilan 2018, le Snep (le syndicat du disque) attire en effet l’attention sur la première place du Top 100 Radio, occupée par la chanson la Même de Maître Gims et Vianney. Une première depuis treize ans pour un morceau français. Plus encore, le nombre de nouvelles entrées de titres francophones en radio a bondi de près de 27 % en un an, alors que les évolutions avoisinent habituellement 5 %. Le nombre d’artistes francophones diffusés en radio affiche la même tendance avec une progression de 13 %, soit 500 artistes de plus qu’en 2017. Pour autant, malgré ces chiffres rutilants, l’industrie bruit de l’inquiétude d’une refonte des quotas, alors que se prépare la nouvelle loi audiovisuelle. Celle-ci entend accompagner la modification des usages, les radios n’étant plus les seules à diffuser de la musique depuis l’arrivée des plateformes de streaming.

Réguler le streaming ?

Le débat fait donc toujours rage. En off, nombreux sont ceux qui avouent douter de l’efficacité des quotas. Pour certains, la bonne santé de la musique française ne leur doit pas tout. C’est le cas de Michel Nassif et de son label Entreprise, qui produit un répertoire entièrement francophone : «J’ai cette croyance un peu naïve que c’est le talent de nos artistes plus que la réglementation qui les fait découvrir au public. Bien sûr, il serait dommage que les bienfaits des quotas disparaissent, mais une réglementation bancale est toujours délicate. La question de la langue française ne se pose plus trop pour la jeune scène francophone, très fertile de la pop au rap, de Grand Blanc à Vald.»

Suite de l’article de LIbération : https://next.liberation.fr/musique/2019/05/10/les-quotas-radio-sont-ils-toujours-adaptes_1726236

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s