Infos générales

France : [Tribune] « Créations musicales : des missions sans émissions ? »

Une centaine de responsables du secteur du spectacle vivant dénonce la disparition des émissions de musique contemporaine de France Musique, ainsi que la forte diminution des captations de concerts.

« Actrices et acteurs de la culture, des musiques de création, directrices et directeurs d’établissements culturels, d’orchestres et d’opéras, de centres de création, de festivals et d’ensembles, compositrices et compositeurs, musiciennes et musiciens — nous tous, auditrices et auditeurs d’une radio que nous aimons et que nous défendons — souhaitons signifier notre inquiétude à la présidence de Radio France et à la direction de France Musique, alors qu’une mauvaise rumeur parvient à nos oreilles. 


L’ensemble des émissions spécifiquement consacrées aux musiques et aux créateurs d’aujourd’hui disparaîtrait de la grille de France Musique à la rentrée prochaine, à savoir : L’Expérimentale (lundi, 23h00-0h00), Le Cri du patchwork (mardi, 23h00-0h00), Le Portrait contemporain (mercredi, 23h00-0h00), À l’improviste (jeudi, 23h00-0h00), Tapage nocturne (vendredi, 23h00-0h00), Ocora-Couleurs du monde (samedi, 22h00-23h00). Six émissions, soit six heures de diffusion hebdomadaire, couvrant toute la diversité des musiques de création, seraient remplacées par une seule et même émission d’une durée de deux heures. 
Concomitamment, le volume de captation de concerts donnés dans les salles et les festivals sur tout le territoire national serait fortement amputé, dégradant ainsi la capacité de la chaîne à se faire l’écho de la vie artistique en région. Notre intention à travers cette tribune n’est nullement de défendre une vision « immobiliste ». Le champ des musiques d’aujourd’hui connaît lui-même une phase de reconfiguration extraordinaire, pour une grande part positive et souhaitable pour l’ensemble du secteur musical. 


Cette redéfinition observée à l’échelle nationale et internationale — des musiques écrites aux pratiques improvisées, en passant par les approches scéniques ou les jeunes cultures numériques/ électroniques — est le signe d’un mouvement générationnel, qui, plutôt que d’être ignoré, doit être accompagné par tous ceux pour qui la création musicale est une « mission ».

Suite de l’article et liste des premiers signataires : https://www.lalettredumusicien.fr/s/articles/6062_0_tribune-creations-musicales-des-missions-sans-emissions

Catégories :Infos générales

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s