PHILIPPE HENRY : LE MONDE DE L’ART S’INSCRIT DANS UNE LOGIQUE ENTREPRENEURIALE

Le monde de l’art et la logique économique sont-ils conciliables ? Pour Philippe Henry, chercheur en socio-économie de la culture, cela ne fait aucun doute ! Envisageant chaque réalité dans sa complexité paradoxale, il aborde aussi bien la question de la coopération/singularisation que celle des droits culturels comme porteurs de belle diversité et de lourds conflits. Entretien.

À partir du moment où les secteurs artistique et culturel se sont beaucoup professionnalisés, où bien des organisations culturelles produisent, diffusent, médiatisent, on est dans un fonctionnement qui rend pertinent le terme d’entrepreneuriat ou d’entreprise. Il faut simplement partir du principe qu’il n’y a pas un seul entrepreneuriat : le terme “entreprendre” doit se décliner au pluriel. Car il y a indéniablement une conception hyper-dominante qui n’envisage l’entrepreneuriat que comme la réunion de personnes actionnaires qui supportent des risques, c’est-à-dire des pertes, et se partagent aussi les bénéfices. Rien n’est alors dit sur la nature, la mission, l’objet social de l’entreprise ; rien n’est dit sur d’autres critères que la seule question financière. L’idéologie néolibérale, la financiarisation de l’ensemble de l’économie, dont l’économie culturelle, ainsi qu’une vieille conception du monde de l’art qui serait à l’écart et protégé du monde des affaires, font que le terme « entreprendre », quand on l’évoque dans le milieu culturel, génère des réticences. Au contraire, les pratiques culturelles concrètes, objectives, quotidiennes – et cela ne date pas d’aujourd’hui ! – s’inscrivent dans un processus de production, de diffusion, de commercialisation. Il s’agit donc bien d’une logique entrepreneuriale, n’en déplaise à certains qui, lors des ateliers organisés par Opale au dernier forum, mettent en garde contre la sémantique de l’entreprendre, en restant bloqués sur une seule conception du terme.

Suite de l’entretien repris dans Profession Spectacle . https://www.profession-spectacle.com/philippe-henry-le-monde-de-lart-sinscrit-dans-une-logique-entrepreneuriale/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s