Infos générales

France : 1ères ASSISES DES FEMMES DE LA MUSIQUE ET DU SPECTACLE : Transformer les pratiques professionnelles, et pas seulement les convictions !

Qu’elles soient artistes, entrepreneuses, porteuses de projets ou dirigeantes, on ne compte plus les noms de ces femmes qui soufflent un véritable vent de renouveau dans l’univers de la musique et du spectacle. Ce dernier en est-il pour autant devenu plus féminin ?

Pourtant, les choses n’ont que très peu évolué depuis 2012 : les femmes sont sous représentées dans les effectifs et la masse salariale des entreprises du secteur, en particulier chez les intermittents (34% d’artistes femmes, 25% de techniciennes). Elles sont toujours moins bien payées que les hommes (a minima 20%), et ce quelque soient leur âge ou leur niveau de responsabilité, quand elles ne disparaissent pas tout simplement du marché du travail après 30 ans…

En cette semaine de la Fête de la Musique, ces constats, et la volonté d’agir ont amené 13 organisations* à se rassembler autour d’un acte fondateur : les 1ères assises des femmes de la musique et du spectacle, le 19 juin 2019. Sous le parrainage du Ministère de la Culture, cet ACTE I des Assises des Femmes de la musique et du spectacle est la première étape d’une démarche sur le long terme pour ENFIN changer la donne ! Elargir l’horizon des femmes de la musique et du spectacle, encourager leur leadership, insuffler une véritable dynamique de soutien pour les entrepreneuses et les porteuses de projets, et instaurer, à long terme une parité dans le secteur, tels sont les principes fondateurs de cette action.

4 actions donnent un sens immédiat aux Assises :

  • La formation, un outil pour le renforcement du leadership féminin.
  • Le mentorat, un renforcement de la capacité d’agir des femmes.
  • L’accompagnement économique des femmes dans le secteur de la musique et du spectacle.
  • La mise en place d’un observatoireavec un premier état des lieux / bilan chiffré pour le secteur.      

Les partenaires des assises se sont engagées !

  • Etablir et partager un état des lieux ;
  • Se fixer des objectifs réalistes pour mettre en œuvre un plan d’actions sur les thématiques retenues.
  • Agir sur l’ensemble des causes d’inégalités sans moraliser ou accuser ;
  • Transformer les pratiques professionnelles (et pas seulement les convictions) ;
  • Augmenter la connaissance et l’expertise sur le sujet au moyen de la formation, de l’observation ou de la recherche ;
  • Evaluer les résultats régulièrement.

Article ci-après : https://lagam.cmail19.com/t/ViewEmail/j/6B204C6E5269E8C82540EF23F30FEDED/81710A66B391C13BDCCB6820C4466A74

Catégories :Infos générales

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s