Vu par différents professionnels : À quoi ressemblera l’industrie de la musique dans 10 ans?

Deux, trois exemples parmi les avis de 15 professionnels internationaux. Le tout provient d’un article australien (en anglais) de sur The Musicnetwork : http://bit.ly/2Foa01v . Des avis très divers et parfois contradictoires.

ANA GARCIA 

(Festival director, Coquetel Molotov. Molotov Cocktail, Brazil)

Je pense que beaucoup de choses vont changer et nous commençons à ressentir un peu ce qui va se passer.

Les labels n’auront probablement plus aucune utilité puisque le physique n’existera pas. Ils ne sont pas nécessaires pour distribuer de la musique et les groupes commencent à faire leur propre marketing.

Ainsi, les petites marques vont probablement fermer et les plus grandes commencer à faire plus de publicité, d’événements, etc., ce qu’elles commencent déjà à faire.

Les groupes seront de plus en plus liés à une marque de marketing et de publicité.

Des expériences exclusives seront importantes telles que des événements et des spectacles immersifs.

La réalité virtuelle aura certainement dominé le secteur de la musique.

L’artiste créera d’autres types de produits tels que des vêtements, des instruments. Nouveaux genres.

SHELLEY LIU 

(Directeur de label, agent de réservation, directeur artistique, Valve Sounds / Vita Music Group, Melbourne)

Avec la nature changeante des avancées technologiques / communication associées à Internet et aux médias sociaux, les jeunes d’aujourd’hui disposent de plus de ressources et de pouvoir pour se créer des opportunités, au lieu d’attendre que des opportunités leur soient offertes de Membres «plus haut» de l’industrie.

Au cours des dernières années, de plus en plus de jeunes de toutes les origines ont créé leurs propres plates-formes et communautés pour la musique, et je pense que cela ne fera qu’augmenter dans le temps.

VIV MELLISH 

(Cofondateur et responsable du marketing et des promotions chez Gyrostream, une entreprise australienne de distribution numérique et de services aux artistes)

L’année dernière, les 50 titres les plus diffusés aux États-Unis ont réuni 3,7 milliards de vues, mais au cours des 10 prochaines années, nous souhaitons voir diminuer la part dominante de ces artistes principaux dans l’économie de la musique.

Nous constatons déjà des tendances à l’effondrement de l’industrie de la musique enregistrée et à la montée en puissance d’un groupe clé d’artistes de «niveau intermédiaire» (beaucoup d’entre eux indépendants ou avec des labels indépendants) qui augmentent leur part des bénéfices.

De ce fait, un plus grand nombre d’artistes indépendants pourront gagner leur vie, obligeant les plus gros gagnants et les mégastars (et les grands labels) du monde entier à en partager un peu plus.



Catégories :Infos générales

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :