L’harmonie entre les musiques classique et en continu (streaming)

Pendant que les services de musique en continu transforment l’industrie musicale et ce, pas seulement pour le mieux, un genre inattendu semble profiter de cette métamorphose : la musique classique. 

« Avec le streaming, on observe un changement significatif dans la consommation de musique classique. Il y a en quelque sorte un retour du pendule », lance François-Mario Labbé, président fondateur de la maison de production indépendante de musique classique Analekta.

Alors que la musique classique était il n’y a pas si longtemps confinée aux sections spécialisées des disquaires et qu’elle n’intéressait souvent qu’un public averti qui n’écoutait pratiquement aucun autre genre, les services en ligne comme Spotify ou Apple Music changent la donne. Le classique n’est plus qu’une passion, mais aussi une musique qu’on écoute à l’occasion, que ce soit par plaisir, pour faire changement de ses artistes préférés, pour se reposer ou pour étudier, par exemple.

Des interfaces à adapter

Même si la musique classique tire son épingle du jeu sur les plateformes de musique en continu, celles-ci sont mal adaptées à ce genre musical. « La présentation par genre et par compositeur ne fonctionne pas vraiment », se désole François-Mario Labbé. Ce dernier soulève que des plateformes spécialisées comme Idagio classifient mieux la musique, mais que celles dédiées au grand public ont encore du travail à faire. Apple serait d’ailleurs en train d’adapter son application Apple Music pour mieux répondre aux besoins des amateurs de classique, ce qui est quand même de bon augure.

L’argent ne suit pas (pour l’instant)

Le marché de la musique classique est assez stable dans le monde, avec des revenus totaux en 2018 de 383,8 millions de dollars américains, contre 375,9 millions en 2017. Cette stagnation cache deux réalités : la baisse des ventes de CD et une forte croissance de la musique en continu, qui a généré des revenus de 140,8 millions de dollars américains en 2018, contre 96,5 millions en 2017. Il s’agit d’une hausse de 46 %, plus élevée que la hausse de la musique en continu en général (34 %).

Article de la revue québécoise L’Actualité : https://lactualite.com/techno/lharmonie-entre-les-musiques-classique-et-en-continu/



Catégories :Infos générales

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :