Infos générales

Disséquer la consommation musicale brésilienne

Dans un pays qui occupe 48 % de l’Amérique du Sud sur le plan géographique et qui se targue d’occuper le dixième rang mondial sur le marché de la musique, il est difficile d’analyser l’industrie musicale brésilienne dans son ensemble. Les régions du Brésil se caractérisent par les habitudes, les modes de vie et les conditions socioéconomiques de leur population. Par conséquent, la musique est perçue différemment dans chaque région et est donc consommée de différentes façons. Le Brésil est un pays extrêmement multiculturel en raison de siècles d’immigration, réunissant de nombreux Brésiliens, Européens et Africains d’origine. Néanmoins, avec les progrès technologiques qui se produisent dans tout le pays, la consommation de musique a eu tendance à s’uniformiser dans toutes les régions par le biais du streaming, de la musique en direct et de la radio.

Streaming : En 2014, le streaming a commencé à se concrétiser et lorsque d’autres plates-formes majeures telles que Spotify, Google Play et Deezer sont devenues disponibles dans le pays, le streaming est devenu l’une des formes de consommation musicale les plus populaires au Brésil. C’est dans cette optique que les entreprises tentent d’innover et de se démarquer afin d’obtenir un avantage concurrentiel. Pour le lancement de Tidal en 2018, la société s’est associée à l’une des plus grandes marques de communications mobiles du Brésil, Vivo, créant ainsi une stratégie où Vivo offrirait à ses clients un prix inférieur pour un abonnement Tidal. Cela a permis à Tidal d’avoir une plus grande portée géographique et a aidé Vivo à s’établir sur le nouveau marché car une marque crédible les représentait.

Musique Live : La musique live a toujours été une façon commune de consommer de la musique dans toutes les régions du Brésil. Il y a cependant des régions où la présence de concerts et de festivals est plus forte en raison du développement économique et de l’évolution technologique de certaines villes. Ces dernières années, les festivals de musique ont gagné une grande place sur le marché brésilien de la musique, devenant l’un des meilleurs moyens de vivre la musique en direct, plutôt que d’aller à des concerts indépendants.

Autres détails et aspects de cette étude du Berklee College of Music (en anglais) : https://www.hypebot.com/hypebot/2019/07/dissecting-brazils-music-consumption.html

Catégories :Infos générales

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s