Politiques culturelles : De l’urgence d’un plan «Maroc Culture»

Si certains pays, du nord comme du sud ont compris depuis les années 90, l’impact de la culture dans la création d’un  modèle de développement économique et social moderne, les gouvernements marocains successifs ne semblent toujours pas convaincus du potentiel de ce secteur à  produire de la richesse et de l’emploi à travers la création et l’exploitation de la propriété intellectuelle.

Aa Maroc, le cas de la ville d’Essaouira est le plus parlant. Selon une étude menée par la Fondation Valyans (toujours en 2014)  sur les retombées économiques générées par le festival Gnaoua et musiques du monde au profit de la ville, pour chaque dirham investi, le festival en a généré 17 pour la cité des Alizés. Les budgets cumulés du festival ont atteint 100 millions de DH en 16 éditions, ce qui équivaut à 1,7 milliard de DH pour la ville. Plus encore, la capacité litière a été multipliée par 4,7 fois et le nombre de nuitées par 3,3 fois en 16 ans. Malgré tous ces indicateurs, et bien que l’enveloppe du ministère de la Culture est passée de 593 millions de DH en 2012 à 711 millions de DH en 2016, le budget alloué au département, oscille toujours, bon an mal an, entre  0,25%  et 0,30% du budget général de l’Etat (contre 0,53% en Algérie et 0,71% en Tunisie). «Le secteur de la culture souffre d’un manque de volonté politique, d’un faible budget essentiellement consacré aux dépenses de fonctionnement, donc d’un réel problème de financement. 

Le département de l’économie et des finances, en raison de ses attributions décide des budgets aux différents départements, et se trouve en amont des dépenses relatives au patrimoine culturel. C’est donc un intervenant déterminant à rallier», selon le document intitulé «La culture, donner du sens au développement», publié en février 2018, à l’occasion de la création de la fédération des industries culturelles et créatives au sein de la CGEM (FICC). Cette dernière, présidée par Neila Tazi, fondatrice du festival Gnaoua et musiques du monde et membre de la chambre des conseillers, a d’ailleurs signé une convention de partenariat avec le ministère de la Culture  et de la Communication. Principaux axes: Le renforcement du partenariat public-privé, le climat des affaires et l’investissement, sur les volets formation, dynamique régionale, les droits d’auteurs, et enfin l’organisation en partenariat entre le ministère et la FICC des Assises de la Culture. (suite de l’article de l’Economiste (Maroc) : https://www.leconomiste.com/article/1047793-de-l-urgence-d-un-plan-maroc-culture

Des statistiques du Haut Commissariat au plan (HCP) il ressort que dans le temps dépensé en pratiques culturelles, le citoyen marocain:

  •  passe en moyenne 2h14 par jour devant la télévision 
  • consacre moins de 2 minutes par jour à la lecture 
  • 76% des jeunes entre 18 et 24 ans ne pratiquent jamais d’activité artistique
  •  Seuls 12.000 élèves sont inscrits annuellement dans les 53 conservatoires du Maroc (publics et privés)
  •  2 millions de personnes par an visitent les monuments et les sites historiques du Maroc. A titre de comparaison, l’Alhambra de Grenade à elle seule accueille près de 2,5 millions de visiteurs par an et la ville de Paris totalise 69 millions d’entrées par an.
  •  Les recettes des monuments et sites historiques sont de 16 millions de DH annuellement en moyenne. 
  •  Il existe 80 musées à travers le territoire dont 14 relevant de la Fondation nationale des musées et 66 d’entités publiques et privées. 
  • En 2015 il y avait 57 écrans de cinéma à travers le Maroc qui généraient 74 millions de DH de recettes (350 salles dans les années 70). 
  • Le Maroc édite environ 2000 livres par an (tous domaines et champs confondus) 
  • Le pays compte un déficit de 4000 bibliothèques (estimations UNESCO) 
  • La plupart des entreprises culturelles travaillent dans le secteur du cinéma, de l’audiovisuel, du spectacle. 90% de ces entreprises comptent sur leurs propres moyens.



Catégories :Infos générales

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :