Analyse : pourquoi Tencent pourrait vouloir investir jusqu’à 6,7 milliards de dollars dans Universal Music Group ?

Analyse de Mark Mulligan dans MIDIA : Comme prévu depuis longtemps, Tencent est sur le point de prendre une participation dans Vivendi, qui serait de 10 %. Bien que les nouvelles ne soient pas surprenantes, un certain nombre de facteurs importants entrent en jeu :

Tencent a accéléré ? Compte tenu de l’intérêt manifesté par diverses entités pour un investissement dans UMG, Vivendi semble avoir accéléré l’acquisition par Tencent. Cela pourrait bien s’expliquer par le fait que Tencent a montré le plus grand appétit pour le paiement d’une prime et que Vivendi a donc voulu conclure l’opération afin de créer un prix avec lequel les soumissionnaires suivants devraient travailler.

Parier sur les deux chevaux : La communauté financière considère de plus en plus la musique comme une bataille entre les droits et la distribution, Spotify et UMG étant les véhicules cotés en bourse par lesquels le concours peut être soutenu. Tencent a déjà pris une participation d’environ 5% dans Spotify via sa filiale Tencent Music Entertainment en 2017, et détient désormais 10% dans UMG. Tencent soutient les deux chevaux dans la course.

Investir dans le respect des contraintes : En 2016, préoccupées par les flux de capitaux en provenance de l’étranger, les autorités chinoises ont imposé des restrictions aux sociétés chinoises qui investissent dans des entités étrangères. Cela a obligé Tencent à se concentrer sur les participations minoritaires plutôt que sur des acquisitions directes. La participation d’UMG s’inscrit dans ce cadre d’investissement.

Une Chine en pleine expansion : Tencent détenait 74 % du marché chinois des abonnements musicaux au deuxième trimestre 2018. Bien que la croissance du marché soit solide, elle ralentit. Tencent reconnaît qu’il ne reste qu’un nombre limité de possibilités à court terme au pays. Faire partie du marché mondial est un moyen de s’assurer qu’il n’est pas limité par son marché intérieur.

Guerres par procuration : En 2018, j’ai fait valoir que Spotify devrait se méfier de Tencent en tant que concurrent sur les marchés où Spotify n’est pas encore établi (Russie, Afrique subsaharienne, certains marchés asiatiques, etc.). Tencent peut encore le faire, et cela fait peut-être partie des préparatifs, mais pour l’instant, ByteDance semble être le candidat le plus probable pour poursuivre cette stratégie.

Regarder vers l’est : Alors que le streaming donne de nouvelles jambes à une vieille industrie à l’ouest, l’industrie musicale chinoise est effectivement en train de se construire à partir de zéro. Par conséquent, elle n’a pas des décennies de bagages à ce propos. C’est ce qu’on peut voir dans les applications musicales chinoises. Le streaming occidental est une question de monétisation de la consommation ; le problème de la Chine est de monétiser les fans. Si l’industrie musicale occidentale était née aujourd’hui, elle aussi mettrait le social au centre. Beaucoup affirment que des applications comme WeSing ne peuvent vraiment fonctionner qu’en Chine – mais je me souviens que les gens disaient la même chose de la messagerie photo mobile quand i-mode a commencé à fonctionner au Japon il y a presque 20 ans. Il suffit de regarder le succès mondial de TikTok si vous avez besoin d’être encore plus convaincus.



Catégories :Infos générales

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :