Paris – festivals d’été : Traffix Music, spécialisée dans la production de spectacles pour le jeune public qui assume désormais, pour quatre ans, la direction des trois festivals.

Auparavant, les trois festivals d’été – Paris Jazz Festival, Pestacles (destiné aux enfants) et Classique au Vert – offerts par la Mairie de Paris aux visiteurs du Parc Floral étaient pris en charge par trois équipes différentes. Suite à l’appel d’offre lancé par la municipalité à l’issue de l’édition 2018, c’est la société Traffix Music, spécialisée dans la production de spectacles pour le jeune public qui assume désormais, pour quatre ans, la direction des trois festivals, sous la seule appellation de Festivals du Parc Floral. « A travers la nouvelle délégation de service public, la Mairie a témoigné de sa volonté de ne plus s’en remettre qu’à un seul opérateur, explique Julien Kieffer, programmateur de cette édition de Classique au Vert. Traffix Music ayant été retenu, je me suis ainsi retrouvé à porter ce projet. »

En s’ouvrant au jazz, le festival Classique au Vert a peut-être sauvé sa peau

La validation de la mairie n’ayant été confirmée qu’en avril, Julien Kieffer, également directeur du festival de Saint-Paul de Vence, se trouve contraint de solliciter au plus vite des artistes prêts à bousculer leur agenda pour proposer aux spectateurs parisiens des spectacles de qualité. Car c’est un point sur lequel le programmateur ne veut pas transiger : si cette édition propose moins de concerts (huit en tout, contre une vingtaine aux débuts du festival), il la conçoit comme exigeante, ouverte et variée. « Notre ambition majeure est de montrer un panorama de ce qui peut exister en musique classique et de prouver qu’on peut aller au-delà de ce qui se fait ordinairement dans un festival de ce genre, notamment en ouvrant vers le jazz, la musique improvisée. La musique classique est souvent présentée comme très codifiée, “savante”, elle est au contraire universelle et peut séduire des publics très différents. »

Suite de l’article de Télérama : https://www.telerama.fr/sortir/en-souvrant-au-jazz,-le-festival-classique-au-vert-a-peut-etre-sauve-sa-peau,n6359460.php

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s