Parralèles ? : Les journalistes sont-ils des artistes ? (vu du Québec)

Comme les artistes, les journalistes indépendants comptent parmi les plus précaires du système médiatico-culturel québécois. Les reconnaître comme des travailleurs culturels serait peut-être une solution pour améliorer leur statut, croit Marilyse Hamelin.

Ces 30 dernières années, leur revenu moyen a diminué de 30%. Diminué? Oui, parce que, malgré les années qui ont passé, les tarifs à la pige, eux, sont restés les mêmes. Ils n’ont jamais été indexés, et ce, malgré l’inflation, le coût de la vie qui, lui, augmente en flèche.

En connaissez-vous beaucoup de professions exercées par des professionnels qualifiés et diplômés dont les revenus baissent d’année en année?

Plutôt que de baisser les bras, l’Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ) a présenté en commission plusieurs pistes de solutions, dont une proposition extrêmement novatrice, peut-être bien même révolutionnaire: reconnaître les journalistes indépendants comme des travailleurs culturels.

C’est loin d’être bête. Après tout, les conditions socioéconomiques de la majorité des journalistes indépendants s’apparentent à celles de nombreux artistes: précarité d’emploi, faible rémunération et absence de protection sociale.

Suite de l’article de l’Actualité : https://lactualite.com/culture/les-journalistes-sont-ils-des-artistes/



Catégories :Infos générales, Médias

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :