Smart fait peau neuve : Utopie devenue modèle…. Diversification rapide. Secteur artistique en régression en %.

Deux nouveaux administrateurs débarquent à la tête de l’ex-coopérative des artistes, dont l’objectif de « transformation sociale » essaime en Europe.

Des nouvelles têtes pour un changement dans la continuité. Après cinq années à la tête de la coopérative, l’administrateur délégué Sandrino Graceffa plie bagage et cède la place à un duo. Elle, Anne-Laure Desgris, est Française. Après 10 ans dans la logistique et le transport international, elle s’est engagée dans l’associatif et les circuits économiques courts. Elle a aidé au développement de Smart France. Et lui, Maxime Dechesne, est Liégeois. Cet ingénieur civil de formation a fait « tous les métiers » à la Smart ces onze dernières années, jusqu’à la direction de l’ensemble des équipes de conseillers.

Ils ont dit « oui » car « la Smart propose un vrai projet de transformation sociale et donne la possibilité d’en faire plus », assurent-ils. À la limite entre le militantisme et le monde de l’entreprise, c’est Smart, expérience unique en Europe. « L’existence de la Smart est un moyen pour arriver à une fin, martèle Anne-Laure Desgris. Si l’on arrive à notre but, nous serions la préfiguration d’un premier service public européen. »

Si l’on  devait résumer la Smart en quelques chiffres? C’est la plus grande coopérative de travailleurs d’Europe. 204 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018 dans 40 villes et 9 pays – dont 170 réalisés en Belgique –, 27.000 sociétaires dont 22.890 en Belgique et 261 travailleurs permanents. En France, la croissance du chiffre d’affaires global est particulièrement forte, affichant + 31% en 2018.

Diversification rapide

Dans un monde où l’emploi a tendance à se précariser et où de nouvelles formes de travail apparaissent sans cesse, la Smart a largement développé et diversifié ses services. C’est ainsi que, jusqu’en 2014, environ 60% de la masse salariale de la coopérative était occupée par le secteur artistique. Ce pourcentage a fondu à environ 40%. L’ensemble des autres secteurs touchés par la fonte des CDI (consultance, formation, travail social, sport, travaux et construction, enseignement privé, journalisme…) a nettement progressé.

Suite de l’article de l’ECHO : https://www.lecho.be/entreprises/services/utopie-devenue-modele-smart-fait-peau-neuve/10164196.html



Catégories :Infos générales, Réflexion

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :