Infos générales

Réflexion – Politique Culturelle : Culture, politique : l’art des mots.

Chronique de Michel Simonot dans Profession Spectacle

Le néolibéralisme a provoqué une perte de vision historique totale. La politique culturelle publique n’est pas épargnée, soumise aux puissants du seul moment. En face, il n’y a presque plus personne. Nous devenons amnésiques. Quel terrible constat !

On parle de plus en plus d’une décrédibilisation de la politique, en tant que possibilité de changer l’ordre du monde, les rapports de domination. Ce discrédit gagne les politiques publiques : les effets de la généralisation accélérée du néolibéralisme, de la priorité accordée aux intérêts marchands, ont jeté la suspicion sur les valeurs d’intérêt général qui en sont au fondement. La destruction progressive des mécanismes de solidarité, des services publics renforce cette évolution.

Le doute gagne la légitimité même des politiques culturelles, comme si le rôle de l’État était nécessairement normatif, voire coercitif. Ce pourquoi on croit de moins en moins à la dimension publique des politiques culturelles, au sens du service public de la culture. C’est jusqu’à la revendication de l’égalité dans la culture, au fondement des politiques culturelles publiques, qui est devenue suspecte face à l’accusation d’égalitarisme. J’y reviendrai.

Suite de l’article dans Profession-Spectacle : https://www.profession-spectacle.com/politique-culturelle-politique-publique/

Catégories :Infos générales, Réflexion

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s