La fréquentation des arts de la scène au Québec en 2018, Quid de la chanson et la musique ?

Comme chaque année depuis 2004, Le bulletin Optique Culture présente une analyse des principaux résultats de l’Enquête sur la fréquentation des spectacles au Québec réalisée par l’Observatoire de la culture et des communications du Québec. C’est l’occasion, dans un premier temps, d’aborder les résultats globaux de l’année 2018 et l’évolution par rapport aux dernières années et, dans un deuxième temps, d’analyser les résultats selon différentes variables comme la discipline, le genre et la provenance des spectacles payants. Au fil de l’analyse, les nouvelles tendances sont mises en perspective.

Quelques éléments concernant la musique et la chanson francophone :

  • Entre 2017 et 2018, les entrées pour la chanson francophone passent de 885 000 à 850 000, soit une baisse de 4%. Les entrées sont en baisse de 80 000 pour la chanson francophone du Québec, mais en hausse de 45 000 pour la chanson francophone provenant de l’extérieur du Québec.
  • Les spectacles de musique (ce qui dans l’étude exclut la chanson francophone et anglophone) connaissent entre 2017 et 2018 une croissance du nombre d’entrées (+5%) et des recettes de billetterie (+10%).
    Les spectacles de musique classique, étant donné qu’ils représentent 62% des entrées pour la discipline «musique » et que leur assistance a crû de 3% en 2018, influencent grandement les résultats pour cette discipline. Les spectacles de musique du monde et folklorique et de jazz et de blues connaissent respectivement un recul de l’assistance de 10% et 6%. Avec la croissance de son assistance, la musique populaire non chantée est le deuxième genre de la discipline «musique» comptant le plus d’entrées en 2018.
  • Même si la baisse est moins marquée qu’en 2017, les entrées (–4%) et les revenus de billetterie (–9%) pour les spectacles de chanson francophone sont en recul pour une deuxième année consécutive en 2018. Ainsi, l’assistance aux spectacles de chanson francophone (850 000 en 2018) se retrouve sous la moyenne des cinq dernières années (863 000) (tableau 3).
    La chanson anglophone, quant à elle, connaît entre 2017 et 2018 une baisse à la fois de son assistance (−19%) et de ses revenus de billetterie (−31%). Il s’agit, là aussi, de résultats en dessous de la moyenne des cinq dernières années. Mais les spectacles de chanson anglophone se distinguent tout de même avec des résultats élevés pour le
    nombre moyen de spectateurs par représentation (656 spectateurs) (figure 5), le prix moyen des billets vendus (52,83$) (figure 5) et le taux d’occupation des sièges (79%). Cette situation de la chanson anglophone en 2018 s’explique en partie par la baisse de l’offre de spectacles dans les très grandes salles du Québec (plus de 3 000 sièges); en effet, les représentations et les billets disponibles affichent respectivement un recul de 23% et 38%.

En matière de chanson francophone, la part québécoise reste singulièrement prédominante par rapport aux productions francophone d’autres pays et où régions du Canada.

Pour avoir accès au bulletin complet nettement plus détaillé : http://bit.ly/35ZtFAA



Catégories :Infos générales, Spectacle vivant

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :