Présentation : le World Creole Music Festival est un festival unique

Le mois du créole en Dominique se termine comme chaque année, et ce depuis 21 ans, avec le World Creole Music Festival. Colin Piper, PDG de Discover Dominica Authority mais également président du Comité des festivals de la Dominique, nous dresse un premier bilan du festival.

Entrevue avec le Président du Festival Colin Piper dans FA Guadeloupe. Extraits

Vous êtes le seul festival de musique créole au monde. Cela n’existe pas en Guadeloupe. C’est un patrimoine que vous cherchez à préserver ?

En effet, et c’est la raison pour laquelle le festival a été créé. Mais c’est aussi, d’une part, une façon d’augmenter le nombre de visiteurs pendant la période des fêtes de l’Indépendance, ce qui leur permet de découvrir notre culture et notre patrimoine. Et d’autre part, il s’agit d’offrir une plate-forme aux artistes créoles locaux mais également régionaux voire internationaux pour s’exprimer. Même si plusieurs pays des Caraïbes organisent des festivals de musique, le nôtre est unique car il comporte une dimension créole, que les anglophones viennent découvrir. C’est un lieu où se rencontrent plusieurs cultures, des artistes différents ce qui débouche parfois sur des collaborations d’artistes comme celles entre Kassav et Machel Montano qui se sont rencontrés l’an dernier durant le festival. 

Le festival ne s’arrête pas uniquement au créole francophone. Vous allez plus loin en intégrant les patois de Jamaïque, Trinidad, Barbade, etc.

Nous avons élargi la définition du créole et nous ne nous sommes pas arrêtés uniquement à la langue. Cela comporte aussi la nourriture, une culture, un mode de vie mais aussi les similitudes et différences que nous avons entre les différentes îles. Par exemple, des produits que nous cuisinons différemment, la façon dont nous portons le madras, etc.  Nous avons élargi la définition du créole pour pouvoir offrir aux gens une expérience unique en son genre.

Chaque année il y a un artiste africain qui se produit. C’est important que l’Afrique soit représentée au WCMF ?

C’est notre origine. Nous, Caribéens, sommes originaires de l’Afrique et nous devons continuer à célébrer la musique africaine. Nous avons commencé par le Soukouss, nous avons maintenant migré vers l’Afro beat qui est plus populaire aujourd’hui, mais nous nous devons de toujours faire figurer un style de musique africaine au WCMF. C’est notre colonne vertébrale. 

Suite de l’article : https://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/culture/le-wcmf-est-un-festival-unique-au-monde-557794.php



Catégories :Infos générales, Spectacle vivant

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :