« Anecdotes infâmes », artistes « traumatisées »… les musiciennes attendent leur #MeToo

Les violences sexistes et sexuelles dans le cinéma ont été éventées par l’affaire Weinstein, mais le monde de la musique en France tarde à faire son « MeToo ». Propos graveleux en tournée, attouchements après des concerts… Le harcèlement sexuel envers les musiciennes est pourtant bien réel.

Le sexisme se joue aussi lors des tournées, durant desquelles les artistes se déplacent en groupe pour donner des représentations en France ou à l’étranger : « On voyage beaucoup dans les camions ou en avion. J’ai rencontré des musiciennes qui faisaient de grosses tournées de chanteurs de variété, et dans le bus, elles avaient des propositions absolument infâmes de plusieurs musiciens. »

« Le problème des tournées c’est que vous changez de lieu tous les jours, avec un planning de travail qui est extrêmement contraint, dès fois ça peut être à l’étranger », souligne de son côté Claire Serre-Combe, co-pilote du collectif femmes-mixité de la CGT Spectacle, qui a créé le blog « L’envers du décor » pour recueillir les témoignages anonymes de violences sexistes et sexuelles. « Dans ces cas-là c’est extrêmement difficile de dénoncer les violences au commissariat ou en gendarmerie, faute de temps ou de moyens physiques, de moyens de locomotion… »

Le site Paye Ta Note, créé début 2019, relaie lui la banalité de la parole sexiste dans le monde de la musique. Parmi la kyrielle de témoignages anonymes recensés, certains sont d’une violence extrême. Florilège : 

Le directeur d’un concours à une musicienne : « Maintenant qu’il y a des filles, il va enfin y avoir des partouzes » 

Un musicien sur le positionnement sur scène : « Non mais elle faut la mettre derrière avec la gueule qu’elle a, en plus elle a les seins qui pendent » 

Un musicien : « Lui il fait son féministe juste pour se taper de la musicienne : faut dire que dans le jazz il y en a tellement peu qu’on est tous sur les dents »

Un chef d’orchestre à une violoniste : « T’es prête à coucher ? Ça va ici t’es pas trop mal tombée »

Un rappeur à une musicienne : « Désolé je t’ai pas rappelée, la lettre Q ne marche plus sur mon téléphone »

Un homme à une régisseuse : « T’as couché avec qui pour partir sur cette tournée ? »

Un musicien de 73 ans à une femme de 36 ans : « Mais si tu ne couches pas avec moi, il n’y aura pas d’album ma chérie. »

Une musicienne sur quatre victime de harcèlement sexuel

Suite de l’article de Louis-Valentin Lopez  sur le site de France-Inter : https://www.franceinter.fr/anecdotes-infames-artistes-traumatisees-les-musiciennes-attendent-leur-metoo



Catégories :Infos générales

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :