France : Oüi FM annonce qu'elle renonce aux quotas francophones

Le groupe 1981 a annoncé vouloir renoncer à appliquer l’intégralité de ses obligations de quotas, suite à la publication mercredi des dernières audiences 126 000 Radio Ile de France. Sa station musicale Oui FM, reprise par le groupe au printemps, affiche en effet une perte de 103 000 auditeurs avec 187 000 auditeurs à son écoute chaque jour. La part d’audience a été divisée par deux, passant de 2% à 1%, l’audience cumulée est passée de 2,9% à 1,9%. Suite à l’entrée de la radio dans le giron, « le seul changement opéré a été la mise en conformité de la radio avec ses obligations de quotas », indique 1981.

« L’audience de la station était en progression continue depuis deux ans, suite au refus d’appliquer intégralement les obligations liées aux quotas ». Pour le groupe, la réglementation est en cause. La radio spécialisée dans la musique rock doit diffuser 15% de musique francophone et au moins 1 000 titres par mois dont au minimum 50% de nouvelles productions (elle bénéficie d’un régime particulier). Pour 1981, « plus de 9 artistes français produits sur 10 ne chantent pas en français, et quand ils le font, c’est principalement dans le genre le plus rentable sur les plateformes, la musique urbaine ». Il s’agit d’un « excellent exemple qui démontre que les quotas sont à présent inadaptés et nécessitent une réforme en profondeur afin de prendre en compte les spécificités de certains formats de programmes ».

Alain Liberty, président du Syndicat des radios indépendantes (SIRTI) et par ailleurs directeur général exécutif du groupe 1981, avait déjà en début de semaine fait entendre sa voix en tapant sur la loi du 7 juillet 2016, qui vient apporter de nouvelles dispositions à la politique des quotas de chansons francophones. Le Syndicat des radios indépendantes demande la mise en œuvre d’une Charte de la diversité musicale en radio, « en lien avec les artistes et leurs représentants pour instaurer une nouvelle manière de travailler ensemble qui aille au-delà du cadre législatif et qui soit adaptée aux réalités actuelles ».

Le groupe 1981 met en garde : « si le rock a été le mouvement musical le plus créatif jusqu’aux années 90, c’est en passe de devenir un genre musical patrimonial au même titre que le Jazz. OÜI FM est aujourd’hui la seule radio qui assure une exposition de la scène musicale rock en France », revendique-t-il. « En respectant des quotas inadaptés à la promesse faite aux auditeurs de OÜI FM, nous dénaturons son programme. À poursuivre dans cette voie, nous mettrons en danger la radio, aussi, nous avons décidé de revenir à la situation dans laquelle nous avons trouvé OÜI FM lors de son rachat. Il y a une belle place en France pour une radio rock, à condition qu’on lui permette d’exister », a déclaré Jean-Éric Valli, président du groupe 1981.



Catégories :Infos générales, Médias

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :