Infos générales

La mobilité culturelle et la coopération culturelle transfrontalière doivent être préservées dans les relations futures U.E. / Grande-Bretagne

Les partenaires sociaux européens du Comité de dialogue social du spectacle vivant (Pearle*-Live Performance Europe, et l’EAEA – représentant la FIA, la FIM, l’EURO-MEI) demandent à la Task Force de l’UE, aux États membres de l’UE et au gouvernement britannique de veiller à ce que la mobilité culturelle et la coopération culturelle transfrontalière ne soient pas mises à mal par le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Les partenaires sociaux demandent que la place spécifique de la culture soit prise en compte dans les discussions sur les futures relations entre l’UE et le Royaume-Uni.

Concrètement, afin de continuer à rendre possibles les spectacles et les concerts dans les festivals, les lieux de spectacle, les théâtres, etc., il est essentiel d’inclure des dispositions spécifiques pour faciliter cela dans des domaines tels que la sécurité sociale et le détachement, les permis de travail ou les visas, l’exportation temporaire de marchandises et les douanes, les voyages avec des instruments de musique qui contiennent des espèces protégées (Cites). Dans tous ces cas, il s’agit de (très) courtes périodes de mobilité, qui ne devraient pas être menacées par des règles et conditions disproportionnées.

La tournée est une caractéristique essentielle du secteur et permet d’exploiter au maximum les productions et de partager des spectacles mémorables avec un large public européen. Les artistes et les créateurs de tous types risquent donc de voir leur carrière compromise si leur capacité à travailler librement entre le Royaume-Uni et l’UE est réduite. Cela aura à son tour des répercussions sur ces industries qui revêtent une grande importance financière et culturelle pour le Royaume-Uni et l’UE.

Les partenaires sociaux sectoriels européens du secteur du spectacle vivant demandent instamment que ces besoins sectoriels soient soigneusement pris en compte dans le cadre des négociations sur les futures relations entre l’UE et le Royaume-Uni après 2020, afin d’éviter un résultat qui dévasterait la carrière et les revenus des artistes et autres travailleurs créatifs, et mettrait en péril la qualité et la durabilité de la production de spectacles vivants entre le Royaume-Uni et l’UE.

Les partenaires sociaux européens estiment également qu’il est important de continuer à veiller à ce que les mêmes normes en matière de conditions de travail soient maintenues pour les travailleurs du spectacle vivant après Brexit. Tout futur accord commercial entre l’UE et le Royaume-Uni devrait donc également inclure un engagement du Royaume-Uni à ne pas prendre de retard par rapport à l’UE en matière de droits du travail.

Pour avoir accès au Communiqué en anglais : http://bit.ly/2GEw88d

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s