I.A.

Comment se porte l’industrie musicale belge ? Quel est l’état des lieux en cette ère de streaming ?

Le week-end dernier, Radio 1 (Radio flamande de la VRT) s’est entretenu avec Michel Van Buyten, ancien directeur général de Sony Music Benelux, actuellement actif au sein de sa propre société de services musicaux Classic.Agency. Les MIA’S (récompenses en Flandre, du même type que les D6BELS Music Awards en partie belge francophone) sont-ils toujours d’actualité ? Et quel est l’impact du streaming sur le marché belge ?

Selon M. Van Buyten, les MIA restent un moment idéal pour l’industrie musicale pour pour mettre en lumière les projets qui ont été travaillés intensivement au cours de l’année écoulée (et dans lesquels beaucoup a été investi). Jusqu’à récemment, l’impact était toujours directement ressenti dans les ventes (physiques) : ceux qui gagnaient, vendaient quelques milliers de CD supplémentaires le lendemain, pour ainsi dire, ou finissaient à nouveau dans les charts. À l’ère de la diffusion en continu, cet impact est un peu moins directement perceptible, mais la pertinence de ces prix pour le marché du direct, par exemple, demeure.

En ce qui concerne le streaming, Van Buyten est d’ailleurs très clair : pour certains artistes et genres, l’évolution du produit physique vers le streaming est un peu plus difficile, mais le streaming est la nouvelle réalité que nous devons embrasser. Le marché belge a connu une croissance de 10 % l’année dernière, et cela est entièrement dû à la diffusion en continu. Depuis 2014, les labels du monde entier se portent à nouveau très bien grâce à l’augmentation constante des revenus. Néanmoins, Van Buyten souligne également, à juste titre, que la diffusion en continu génère des « revenus plus lents ». Il faut des semaines, des mois, parfois des années, pour attirer l’attention sur un sujet et obtenir suffisamment de fonds pour récupérer les investissements. Dans le nouvel écosystème, un artiste ou un label doit constamment créer de la pertinence, par exemple par le biais des médias sociaux ou de campagnes intelligentes en collaboration avec les services de streaming.

Van Buyten pense qu’une évolution importante est que grâce à la diffusion en streaming des anciennes parutions (back catalogue), les gens écoutent à nouveau en masse.

Qu’en est-il des revenus de la diffusion en continu, dont on a beaucoup parlé ? Michel Van Buyten suppose un revenu de 3 000 € pour l’artiste avec 1 000 000 de flux. Dans un petit marché comme le nôtre, il est très difficile de récupérer les investissements réalisés. Les nominés de MIA, Pregnant Guy of Brihang, auraient facilement atteint l’or (10.000 ex.) ou le platine (20.000 ex.) dans un monde physique avec leur album. Mais la réalité du streaming montre qu’il n’y a pas assez de flux générés en Belgique pour atteindre cet équivalent en une année entière. L’importance des spectacles en live reste donc énorme ; M. Van Buyten a raison de souligner que ce segment est également soumis à une forte pression en raison des économies réalisées par le gouvernement flamand. Les revenus du merchandising, des droits d’auteur/éditions, etc. restent également des éléments essentiels du modèle commercial d’un artiste.

Un problème a déjà été résolu : depuis l’année dernière, les deux principales plateformes de streaming (Spotify et Apple Music) sont très actives en Belgique, avec une page d’accueil locale, des listes de lecture locales avec un répertoire local, etc. Selon M. Van Buyten, c’est maintenant au marché, au secteur de la musique, aux artistes, aux labels, ainsi qu’aux services de streaming, de faire en sorte que tout cet écosystème soit aussi vivant que dans les autres territoires. Spotify a déjà annoncé que le nombre d’utilisateurs en Belgique augmente à un rythme effréné ; nous rattrapons rapidement les Pays-Bas.

Article de VI.BE en néerlandais : https://vi.be/nieuws/hoe-gaat-het-met-de-belgische-muziekindustrie?utm_medium=email&utm_campaign=VIBE%20NB%20feb%201&utm_content=VIBE%20NB%20feb%201+Version+A+CID_d4f6587b9d75ca84ed8222944217ab14&utm_source=Campaign%20Monitor%20Google%20Analytics&utm_term=Michel%20Van%20Buyten%20ClassicAgency%20ex-Sony%20mag%20het%20uitleggen

Catégories :I.A., Musique enregistrée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s