COVID-19

Blog d’Emmanuel Legrand : J’ai demandé à Helen Smith, présidente exécutive de l’organisation de labels indépendants IMPALA, de partager son point de vue sur la crise actuelle du C-19 et sur son impact sur la communauté musicale.

En dehors de la Chine, l’Europe a été le premier continent à être touché par la crise du coronavirus. IMPALA a réagi rapidement et a décidé de mettre en place sa Task Force Covid-19 le 17 mars dernier. Nous savions que ce serait un tsunami. C’est pourquoi nous avons adopté la semaine dernière notre plan de crise en dix points appelant à une « réponse rapide et massive dans toute l’Europe ».

La diversité est notre force, mais aussi une vulnérabilité en temps de crise. Composé essentiellement de micro et petites entreprises, de travailleurs indépendants et de free-lances, le plan d’IMPALA appelle à des mesures urgentes pour que la musique et les autres secteurs culturels puissent traverser la tempête. L’objectif est de permettre aux artistes et aux travailleurs indépendants de préserver leurs moyens de subsistance, et aux entreprises indépendantes de rester en activité et de continuer à investir.

Le plan de crise d’IMPALA demande à l’UE de surveiller les réponses nationales afin d’assurer un niveau minimum de soutien dans toute l’Europe et de fournir des incitations fiscales pour promouvoir la croissance après la crise. Il est également utile de pouvoir rappeler que les secteurs culturels et créatifs européens représentent 4,4 % du PIB de l’UE et 12 millions d’emplois à temps plein.

Au niveau national en Europe, il y a aussi des histoires incroyables. Rien que cette semaine, l’Allemagne a montré à tous comment il fallait procéder en versant 500 millions d’euros en 4 jours aux artistes, aux indépendants et aux petites entreprises, en traitant plus de 50 000 demandes.

Notre plan de crise encourage également les actions au sein du secteur. Léger et agile, il apportera une aide concrète là où elle est la plus nécessaire. Les acteurs du secteur numérique, les sociétés de gestion collective, les radios nationales et les autres médias sont invités à mettre en œuvre des mesures spécifiques

Que va-t-il se passer à l’avenir ?

Nous savons que l’impact complet se fera sentir pendant des mois et qu’il se poursuivra longtemps après la crise sanitaire. Bien sûr, tout est à l’arrêt maintenant et cela a un impact sur l’ensemble de l’activité. Pas de magasins, pas de tournées, presque pas de commandes en ligne, tout est en déclin car les nouvelles sorties sont pour la plupart en attente, à quelques exceptions près.

Cela a également un impact sur le streaming et la publicité est en baisse. Même après l’ouverture des magasins et la reprise des tournées, les calendriers de concerts et de sorties seront saturés, les publics seront imprévisibles, les recettes des spectacles publics seront en baisse l’année prochaine et nous sommes confrontés à un ralentissement économique général, qui aura des répercussions sur tout ce qui est lié à la publicité et sur le comportement des consommateurs en général.

Suite de l’entrevue sur le blog (en anglais) d’Emmanuel Legrand : https://legrandnetwork.blogspot.com/2020/04/helen-smith-impala-jobs-creativity-and.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s