Infos générales

L’application phare des adolescents TikTok dans le viseur de l’industrie de la musique

Ce n’est pas parce que les vidéos sur TikTok sont courtes que le réseau social chinois, très en vue en cette période de confinement, peut se passer de payer des licences autorisant ses membres à utiliser les chansons créées par l’industrie de la musique.

Pour l’heure, ce n’est encore qu’une menace. De multiples grands groupes éditeurs de musique, dont le géant Universal, envisagent de lancer une action en justice à l’encontre de TikTok, l’application de courtes vidéos musicales très prisée des adolescents et dont la maison mère, ByteDance, avait été valorisée 75 milliards de dollars, un record historique pour une start-up.

Leur grief : la firme chinoise, très appréciée en cette période de confinement, outrepasse le droit d’auteur quand les chansons sont utilisées par ses usagers pour leurs vidéos personnelles. Selon le NMPA (une association qui représente les éditeurs américains), plus de 50 % du marché musical de l’édition ne dispose pas de contrat de licence avec TikTok , rapporte le « Financial Times » qui avance que cette organisation juge que la poursuite en justice est la « future étape probable » dans cette affaire.

« Ce n’est pas parce que les vidéos de TikTok sont très courtes que l’application peut se prévaloir de n’utiliser que des extraits, car l’exception au droit d’auteur ne s’applique que pour les citations ou les utilisations à des fins pédagogiques, dit un spécialiste de ces questions. TikTok doit donc signer des accords de licence et il en a avec certains ayants droit dans l’édition en Europe. » Pour cette personne, « même avant la période de confinement, les labels ou auteurs étaient déjà très attentifs au développement de TikTok ».

En négociation avec TikTok depuis de très longs mois, Universal Music Publishing serait ainsi sur le point de perdre patience après que les discussions ont de nouveau achoppé le week-end dernier, deadline fixée par le géant de la musique qui pourrait mettre prochainement ses menaces juridiques à exécution.

La jeune pousse discute aussi avec les trois majors et d’autres acteurs du secteur au sujet de son service de streaming musical maison, nommé « Resso », que TikTok a déjà lancé en Inde et qui pourrait débarquer sur d’autres territoires prochainement – dont les Etats-Unis. TikTok n’est pas près de quitter la table des négociations.

Article complet de Nicolas Richaud dans LES ECHOS en suivant ce lien : https://www.lesechos.fr/tech-medias/medias/lappli-phare-des-adolescents-tiktok-dans-le-viseur-de-lindustrie-de-la-musique-1193250

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s