COVID-19

LA RÉPONSE DU PARLEMENT EUROPÉEN À LA CRISE COVID-19: QUELLE PLACE POUR LA CULTURE?

Hier, les membres du Parlement européen ont adopté une résolution visant à évaluer l’impact de la crise COVID19 dans l’Union européenne et à formuler des recommandations aux États membres et à la Commission européenne.

Il ne fait aucun doute que les députés veulent faire preuve de solidarité et soutenir les États membres et la Commission dans leur action pour gérer la crise. Cependant, dans la première version non modifiée de leur déclaration, aucune référence n’a été faite à l’impact dramatique de la crise sur les secteurs des arts et de la culture dans notre société et aux efforts des créatifs pour aider les citoyens pendant le confinement.

Heureusement, des amendements à cet égard ont été déposés par le Parti populaire européen, les socialistes et démocrates, les verts et les conservateurs et réformistes européens et ont été largement adoptés.

Avec l’adoption de cette résolution, le Parlement européen a ouvertement évalué les difficultés des artistes, des créateurs et des industries et institutions culturelles et créatives, reconnaissant ainsi le rôle crucial des secteurs culturels et créatifs dans notre société et notre économie.

Les Coalitions européennes pour la diversité culturelle souhaitent réaffirmer, conformément à leur déclaration envoyée aux États membres et à la Commission fin mars, que les secteurs culturels ont été les premiers à être touchés par les mesures de verrouillage suite au COVID 19 crise. Les théâtres, cinémas, musées, galeries d’art, librairies, lieux et festivals ont été fermés ou annulés depuis début mars et jusqu’à une date inconnue. Ils seront les derniers à rouvrir car ils dépendent invariablement d’un grand rassemblement de personnes à proximité.

Cependant, compte tenu de la durée de la crise, de nombreux acteurs et lieux culturels peuvent tout simplement ne pas survivre. Certaines entreprises culturelles ne pourront tout simplement pas se reconstruire sans une aide et un soutien importants.

Non seulement ces secteurs sont cruciaux pour les économies locales et les emplois qu’ils fournissent – les secteurs culturels et créatifs européens représentent 4,4% du PIB de l’UE et 12 millions d’emplois à temps plein -, mais ils sont également essentiels pendant et après cette crise pour se développer et maintenir la cohésion sociale, soutenir la reprise et le développement locaux, informer, éduquer et mettre en relation les citoyens de l’UE, des enfants aux plus âgés de notre société.

Les Coalitions européennes souhaitent également rappeler qu’avant la crise, les dépenses moyennes de culture dans l’Union européenne n’étaient que de 0,45% du PIB.

L’ambition des États membres pendant et après cette crise doit être beaucoup plus élevée.

Source : Coalition française pour la diversité culturelle : http://www.coalitionfrancaise.org/en/the-european-parliaments-response-to-the-covid-19-crisis/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s