COVID-19

U.K. : L’organisme de surveillance de la concurrence du Royaume-Uni a signalé que quatre plaintes sur cinq reçues par son groupe de travail COVID-19 concernaient des annulations et des remboursements dans toutes les industries, y compris la billetterie.

Dans son dernier rapport , l’autorité a indiqué qu’elle était particulièrement préoccupée par le refus des remboursements par les entreprises, ainsi que par l’introduction d’une «complexité inutile» dans le processus d’obtention des remboursements, l’imposition de frais d’administration ou d’annulation élevés et la pression exercée sur les consommateurs pour qu’ils acceptent les bons au lieu des remboursements en espèces .

L’AMC a reçu près de 21 000 plaintes concernant des problèmes liés aux coronavirus entre le 10 mars et le 19 avril, avec un total de 6 000 entreprises mentionnées. «La grande majorité des entreprises se comportent de manière responsable et équitable dans les circonstances sans précédent créées par l’épidémie de coronavirus »

«Mais nous craignons qu’une petite minorité n’exploite la situation, par exemple en faisant des déclarations trompeuses sur des biens ou des services, en pratiquant des prix excessifs ou en ignorant l’annulation ou d’autres droits des clients.»

Le Royaume-Uni a vu une panne d’événements en direct depuis la mi-mars, de nombreux événements majeurs ayant été contraints d’annuler en raison des mesures de verrouillage de COVID-19. Des bons, des remises de billets et des remboursements ont été offerts aux détenteurs de billets, car des milliers de festivals, concerts, événements sportifs et théâtraux sont annulés ou reportés.

L’AMC a déclaré qu’elle s’attendrait à ce qu’un remboursement complet soit accordé lorsqu’une entreprise a résilié un contrat sans fournir aucun des biens ou services promis, ainsi que lorsqu’aucun service n’est fourni par une entreprise, et lorsqu’un consommateur annule ou est empêché de recevoir le service.

Il a également déclaré que le dépôt non remboursable ou le paiement anticipé devraient être remboursés et a déclaré qu’il considérait que les entreprises ne devraient pas facturer de frais d’administration (ou équivalent) pour le traitement des remboursements pendant COVID-19.

En ce qui concerne les bons, l’AMC a déclaré qu’ils pouvaient être offerts comme alternative à un remboursement, mais que les consommateurs «ne devraient pas être induits en erreur ou forcés de le faire», et un remboursement devrait toujours être une option.

Suite de l’article (en anglais) de The Ticketing Business : https://bit.ly/35mWmHX

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s