COVID-19

Canada : «Pas de retour à la normale avant 2021» en culture, dit Steven Guilbeault

Steven Guilbeault ne se berce pas d’illusions : il n’y aura pas de reprise normale des activités culturelles avant 2021, pense le ministre du Patrimoine canadien. Celui-ci promet toutefois que le gouvernement étendra son soutien au secteur.

« Il est difficile de voir un retour à la normale avant le début de l’année prochaine, et c’est peut-être ça aussi, un scénario optimiste », a indiqué le ministre lundi lors d’une activité organisée en ligne par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM).

« Qui voudra, d’ici à ce qu’on ait un vaccin, se retrouver dans une salle de spectacles, pour un concert, de l’opéra, du théâtre ? s’est-il demandé. Tant que ces conditions ne seront pas réunies, c’est difficile » d’envisager une reprise complète des arts de la scène.

Pour le moment, le programme de subvention salariale mis en place par le gouvernement fédéral (et qui est accessible aux travailleurs et aux employeurs du secteur culturel, s’ils y sont admissibles) doit se terminer au début juin. Or, « nous sommes bien conscients qu’il y a des secteurs, des entreprises, qu’on devra aider au-delà du 6 juin », a affirmé M. Guilbeault lundi. « Je ne suis pas en mesure de dire : voici les mécanismes. Mais l’engagement, c’est d’être là. »

Détails à venir

Michel Leblanc, président et chef de la direction de la CCMM, a fait remarquer au ministre que le public virtuel « espérait des détails », vu l’ampleur des répercussions que provoque la crise de la COVID-19 dans le milieu culturel et médiatique. « Il y a de la curiosité… et de l’impatience aussi », a mentionné M. Leblanc avant l’allocution de M. Guilbeault.

Ce dernier a pu préciser qu’il annoncerait « dans les prochains jours » les paramètres du fonds d’aide de 500 millions de dollars annoncé le 17 avril pour soutenir les artistes, les sportifs amateurs et leurs organisations pendant la crise. « Il reste quelques fils à attacher, a-t-il dit. Mais nous voulons agir rapidement, pour que l’argent se rende le plus rapidement possible. »

Ottawa essaiera autant que faire se peut de passer par des programmes existants, de manière à accélérer le processus. Mais on reconnaît que ceux-ci ne pourront pas couvrir l’étendue des besoins. « Il va falloir créer de nouvelles choses, a dit Steven Guilbeault. Ça risque d’être un peu plus long [que pour les programmes existants], mais pas tellement plus long. »

Le ministre ne s’attend pas à pouvoir sauver toutes les entreprises du secteur culturel. « Mais je veux m’assurer que l’écosystème demeure à peu près intact, qu’on ne perde pas de pans entiers. »

Suite de l’article du Devoir : https://www.ledevoir.com/culture/medias/578280/pas-de-retour-a-la-normale-avant-2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s