COVID-19

France – Coronavirus : ce qu’il faut retenir des annonces d’Emmanuel Macron pour la culture

Emmanuel Macron, qui avait promis un plan d’aide spécifique pour les secteurs « durablement impactés » par la crise liée au coronavirus, a dévoilé, mercredi 6 mai, les premières orientations d’un « plan pour la culture », à l’issue d’une réunion avec les représentants du secteur.

« Il faut que les lieux de création revivent », a d’emblée déclaré le chef de l’Etat. « Cet été, on ne fera pas de grands événements. On l’a déjà dit », a-t-il rappelé. Selon lui, « beaucoup de choses pourront reprendre » à partir du 11 mai, mais en s’adaptant aux contraintes de l’épidémie pour que le virus ne recircule pas à toute vitesse.

  • Les droits des intermittents prolongés jusqu’en août 2021

« On doit pouvoir rouvrir les librairies, les musées sans qu’il y ait trop de brassages, les magasins de disques, les galeries d’art », et les théâtres doivent pouvoir « commencer » à fonctionner et à répéter, a-t-il affirmé, en précisant qu’« on aura un point fin mai et début juin. On va regarder comment on peut articuler les choses avec le public ».

Emmanuel Macron s’est notamment engagé à ce que les droits des intermittents du spectacle « soient prolongés d’une année » au-delà des six mois où leur activité aura été « impossible ou très dégradée », c’est-à-dire « jusqu’à fin août 2021 ».

Tout en annonçant cette « année blanche » très attendue par un secteur culturel sinistré, le chef de l’Etat s’est dit convaincu qu’il allait « donner suffisamment confiance pour que quasiment on n’en ait pas besoin »« On va donner, avec beaucoup de projets, les heures » qui permettront aux intermittents de « ne pas activer ces dispositifs », a-t-il affirmé.

  •  Programme de commandes publiques » pour la culture

Enfin, le chef de l’Etat a annoncé son intention de lancer un « grand programme de commandes publiques » auprès de divers métiers du secteur culturel. « Qu’on mette le paquet »« que ce soit [pour] les métiers d’art, les spectacles vivants, la littérature, les arts plastiques », a-t-il détaillé. « Je pense en particulier aux créateurs de moins de 30 ans. »

  • Emmanuel Macron annonce 50M€ pour le CNM et l’ouverture d’un “fonds festival”

Emmanuel Macron a donc déclaré qu’il n’était pas encore possible de de rouvrir les salles à plein, “que la reprise ne sera pas normale”, et qu’il faudrait inventer la saison prochaine : “il faudra revoir les formats et favoriser les captations, revoir les systèmes de billetterie.” 

Emmanuel Macron a  annoncé que pour les petits festivals et petites structures, l’Etat fera un apport en fonds propres avec la BPI, “afin qu’ils ne soient pas fragilisés et au risque d’être racheté par des grandes majors et de grands structures.” 

Franck Riester a ensuite annoncé, en conférence de presse à l’Elysée, que le CNM allait bénéficier d’un budget augmenté de 50 millions d’euros, “pour se ré-armer par apport aux aides qu’il a déjà fourni et bâtir des plans d’accompagnement pour les acteurs de la musique.” Il a également annoncé la création, en complément, d’un fonds festival, pour soutenir les festivals français, en lien avec les collectivités territoriales et les régions. 

Plus de détails dans les article du Monde : https://bit.ly/35FVu19 et de Ma Gestion Billetterie : https://bit.ly/3cdDa1I

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s