Infos générales

LIVE NATION ENTERTAINMENT PUBLIE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE 2020

Jeudi, le géant des concerts et de la billetterie Live Nation a annoncé ses résultats financiers pour le premier trimestre fiscal 2020, donnant un premier aperçu des effets de la pandémie COVID-19 sur les résultats de l’entreprise.

Pour le trimestre, qui s’est terminé le 31 mars, et qui n’inclut pas le mois d’avril, Live Nation a enregistré un chiffre d’affaires de 1,357 milliard, en baisse de 21 % par rapport au premier trimestre de 2019.

Les recettes des concerts ont chuté de 25 % à 993,4 millions de dollars et la billetterie a diminué de 16 % à 284,3 millions de dollars au cours de la période.

Le seul point positif dans le tableau des revenus de Live Nation pour le trimestre provient des sponsors et de la publicité, qui ont affiché des gains de 20 %, passant à 90,3 millions de dollars.

En ce qui concerne le résultat d’exploitation ajusté, Live Nation a déclaré avoir perdu 20,5 millions de dollars au cours du trimestre, contre 115,4 millions de dollars en noir au deuxième trimestre 2019. L’activité de concerts du promoteur a été le principal facteur de la perte d’AOI, passant de 5,4 millions au deuxième trimestre 2019 à une perte de 88,1 millions de dollars pour la même période cette année.

La billetterie a également diminué, passant de 100,4 millions de dollars en 2019 à 44,9 millions de dollars au deuxième trimestre 2020, soit une baisse de 55 %.

« Au début de l’année, nous étions sur la bonne voie pour une croissance extraordinaire de toutes nos activités, avec une augmentation de la demande des fans et des tournées d’artistes au niveau mondial. Cependant, à la mi-mars, nous nous sommes arrêtés et nous n’avons plus organisé de concerts depuis près de deux mois. Malgré ces temps difficiles, nous continuons à avoir pleinement confiance dans la dynamique de l’offre et de la demande à long terme du secteur des concerts en direct, dans la position de leader de Live Nation et dans la capacité de notre modèle commercial à assurer avec succès une croissance rentable et une valeur pour les actionnaires », a déclaré Michael Rapino, président et directeur général de Live Nation.

Rapino a également détaillé les résultats d’un sondage réalisé auprès de 8 000 spectateurs de concerts en Amérique du Nord sur ce qu’ils souhaitent voir à mesure que le secteur envisage un retour aux événements en direct. Selon Live Nation, 85 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles souhaitaient une augmentation de la désinfection des lieux de concert et un accès à des stations de désinfection des mains.

Le patron de Live Nation a détaillé d’autres protocoles de sécurité actuellement à l’étude, y compris les réductions potentielles de la capacité des sites, les stations de concessions sans contact et les moyens créatifs d’appliquer la technologie de billetterie numérique pour accroître la sécurité des événements.

De plus, Rapino a noté que « globalement, plus de 90 % des fans conservent leurs billets pour les spectacles reprogrammés où des remboursements sont possibles, leur enquête auprès des fans suggérant une demande refoulée, plus de 90 % des répondants indiquant qu’ils reviendront aux concerts une fois qu’il sera possible de le faire.

« A plus long terme, étant donné que 80% des spectacles ont été reprogrammés plutôt qu’annulés, et comme nous avons constaté que presque tous les fans gardent leurs billets, nous pensons que 2021 peut revenir à un volume de spectacles et à une fréquentation des fans à des niveaux conformes à ce que nous avons vu ces dernières années », a déclaré M. Rapino.

En ce qui concerne la date de retour des concerts de Live Nation, M. Rapino indique que la société laisse « les faits et la science » guider sa planification, mais il ajoute qu’elle a gonflé son bilan pour être prête à démarrer.

Quelques notes intéressantes de la conférence téléphonique avec les analystes de Wall Street :

Joe Berchtold, de Live Nation, a déclaré que les mesures d’économie précédemment annoncées par la société, qui comprenaient des congés pour les employés, s’étaient avérées plus efficaces que prévu, et qu’elles avaient permis à la société d’économiser plus de 600 millions de dollars.

De plus, lorsque Lightship Partners Brandon Roth a demandé comment COVID-19 avait affecté les contrats et garanties des artistes, Michael Rapino a répondu :

« Les artistes, les agents et les gestionnaires ont donc été incroyablement favorables à la réalité selon laquelle, en 20 et 21, le promoteur ne peut pas prendre tous les risques que nous avons pris dans le passé. Nous devons partager une partie de ce risque, en particulier en ce qui concerne les remboursements et les garanties. Je ne veux pas me mêler des affaires, mais je dirais que nous obtenons une grande latitude de la part des artistes et des agents ».

Source : Site Live Nation : https://bit.ly/2YK6Srq. et Celibrity Access : https://bit.ly/2WiCVx7

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s