Infos générales

Québec – QUB musique: une plateforme axée sur les artistes « d’ici ».

Les Québécois ont maintenant leur plateforme d’écoute en continu bien à eux. En réponse aux Spotify et autres services de «streaming» internationaux, Québecor lançait lundi QUB musique, un outil voué à mettre particulièrement en valeur les artistes de chez nous.  

Gratuitement jusqu’au 31 juillet 2020, puis au coût de 4,99$ par mois (pour les clients de la téléphonie mobile de Vidéotron et membres de Vidéotron Plus) ou de 11,99$ par mois à compter du 1er d’août, le public a désormais accès à un catalogue de 50 millions de chansons disponibles sur demande et à des centaines de listes de lecture, au qubmusique.ca.        

De Félix Leclerc à Drake, il y en a pour tous les goûts, mais QUB musique accorde une importance spécifique aux talents québécois, ont répété à maintes reprises Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Québecor, et Mathieu Turbide, vice-président, contenus numériques chez Québecor, en point de presse virtuel, lundi 4 mai.

 «La différence que va offrir QUB musique, c’est une vitrine améliorée, privilégiée, qui mettra davantage en valeur les artistes d’ici que ne le font, et ne le feront jamais, les services actuels internationaux de « streaming »», a souligné Mathieu Turbide, en spécifiant que les airs anglophones et autochtones québécois sont déjà légion sur QUB musique, même si les titres francophones y rayonnent plus largement.        

«On n’est jamais mieux servis que par soi-même. Il n’y a aucune entreprise internationale, si bien intentionnée soit-elle, qui est capable de desservir, avec la sensibilité propre à chaque culture, toutes les sociétés du monde. Pourquoi faudrait-il abdiquer, et que ça soit toujours de grandes solutions internationales qui viennent contrôler la distribution de la culture chez nous, alors qu’on peut le faire nous-mêmes?», a plus tard ajouté le vice-président, en entrevue avec l’Agence QMI.        

Évidemment, la question des redevances aux artistes a été l’une des premières soulevées en conférence de presse. Le modèle qui prévaut sur les autres plateformes d’écoute en continu s’appliquera à QUB musique, c’est-à-dire qu’un pourcentage des revenus sera redistribué aux créateurs.        

Comme leurs vis-à-vis, les dirigeants de QUB musique ne dévoilent pas les montants et tarifs octroyés aux artistes à l’écoute de leurs chansons, mais assurent que ceux-ci seront plus élevés qu’ailleurs. QUB musique fait donc «un petit pas» en remettant plus d’argent aux ayants droit, clament ses instigateurs.        

«Le modèle va évoluer, et si, en cours de route, on trouve une meilleure façon de remettre des sous dans les poches des ayants droit, on va le faire», a précisé Mathieu Turbide.    

Source et compléments dans l’article de Marie-Josée ROY dans le Journal de Montréal : https://www.journaldemontreal.com/2020/05/04/qub-musique-une-nouvelle-plateforme-decoute-en-continu-entierement-quebecoise    

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s