Infos générales

Les spectacles en « Drive-In » remettent le Live sur la route.

Ces dernières semaines, les fans de musique ont donné leur feu vert aux concerts en drive-in, alors que d’anciens cinémas en plein air, des parkings vides et des espaces d’exposition extérieurs désaffectés sont réaménagés pour apporter aux fans en voiture leur dose de musique live.

« La beauté d’un concert en drive-in est qu’il s’agit d’un lieu sûr : vous êtes dans votre voiture, vous n’en sortez pas et vous pouvez quitter le spectacle quand vous le souhaitez. Tout est sous votre contrôle », dit à IQ Michael Brill, PDG de D.Live, qui a jusqu’à présent organisé 12 drive-in en direct, ainsi que 22 films et plusieurs mariages.

« Cela en fait un type d’événement très bien accepté. Les drive-in semblent être la bonne réponse à la situation actuelle ».

D.Live, qui exploite cinq salles dans la ville allemande de Düsseldorf, a été l’un des premiers à adopter le drive-in pendant le coronavirus. Chaque été, la société organise des projections de films en plein air. Elle a donc eu l’expérience et l’équipement nécessaires pour mettre rapidement en place un drive-in alternatif dans un parking près du centre d’exposition fermé de la Messe Dusseldorf.

Pour passer des films aux événements en direct, la compagnie a érigé une scène de 60 mètres de large et a construit un vaste espace en coulisses pour que les artistes et l’équipe puissent respecter les mesures de distanciation sociale.

Les fans écoutent le spectacle sur leur autoradio pour un « son stéréo clair comme du cristal », en réglant le volume selon leurs goûts personnels. Les billets sont scannés à travers les vitres fermées des voitures, la nourriture et les boissons sont précommandées avant le spectacle et des systèmes de file d’attente sont mis en place pour ceux qui souhaitent utiliser les toilettes.

« Le seul obstacle possible était que les gens n’aiment peut-être pas cette idée », explique M. Brill. « Ça aurait pu être un grand flop ! »

Cependant, les événements du drive-in de D.Live se sont avérés être tout sauf un échec, avec 40 000 personnes qui ont assisté au drive-in pendant son premier mois d’activité pour voir toute une gamme d’artistes, dont le rappeur Sido, le groupe hip-hop Alligatoah, le groupe électronique Schiller, les DJ de la soirée du World Club Dome et les comédiens Markus Krebs, et Oliver et Amira Pocher.

Le prix des billets varie de 22 euros pour une projection de film à 120 euros pour une voiture de deux personnes pour certains concerts, les fans pouvant conduire jusqu’à six heures pour assister aux spectacles les plus populaires. Certains concerts, comme ceux de Sido et d’Alligatoah, ont également été retransmis en direct à ceux qui ne pouvaient pas se rendre au drive-in.

Le format a en effet pris son envol dans le monde entier, avec l’ouverture de drive-in dans toute l’Allemagne, ainsi qu’en Lituanie, au Danemark, aux Pays-Bas, aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Aux États-Unis, la United Talent Agency (UTA) travaille sur l’une des toutes premières tournées en drive-in avec le musicien électronique Marc Rebillet, en collaboration avec le promoteur Hotbox.

« Nous avons réfléchi à des opportunités prêtes à l’emploi pour que les artistes puissent non seulement dialoguer avec leurs fans, mais aussi fournir un divertissement en direct pendant ce lockdown », explique à IQ Adam Ogushwitz, qui fait partie de l’équipe représentant Rebillet à UTA.

Bernhardt ajoute que si « nous reconnaissons qu’il n’est peut-être pas logique actuellement que tous les grands groupes de production se produisent de cette manière, il est clair pour nous que cela peut fonctionner pour d’autres artistes ».

En effet, l’un des facteurs agréablement surprenants pour D.Live a été la façon dont les fans et les artistes ont adopté le modèle du drive-in.

En se produisant devant une mer d’acier, les artistes auraient pu sentir que leurs efforts étaient réduits à néant. Cependant, « les artistes ont adoré » et que ce soit par des klaxons, des phares clignotants ou une application pour smartphone générant des applaudissements, les fans ont pu montrer leur appréciation.

D.Live est le premier opérateur de salles de concert en Allemagne à utiliser l’application MeinApplaus, qui permet aux spectateurs de choisir parmi des options telles que les acclamations, les applaudissements, les rires ou les cris. La réponse est ensuite traduite en audio et diffusée dans le cadre du spectacle pour renforcer l’interaction entre les fans et les artistes.

Le succès des pionniers des concerts en drive-in tels que D.Live a suscité l’intérêt d’autres acteurs de l’espace live.

Suite de l’article en anglais avec d’autres compléments sur IQ MAGAZINE : https://www.iq-mag.net/2020/05/a-lifeline-for-live-inside-the-drive-in-concert-boom/#.Xr2kyBMzau4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s