COVID-19

Et si la crise ne servait qu’aux acteurs principaux du secteur ? Live Nation recueille 1,2 milliard de dollars supplémentaires pour faire face à une année incertaine

Le géant des tournées accumule des dettes alors qu’il se prépare à une saison de concerts d’été presque vide.
Live Nation collecte 1,2 milliard de dollars lors d’un financement qui se termine le 20 mai, ce qui donne au promoteur et à la société de billetterie environ 3 milliards de dollars de liquidités pour une saison de concerts d’été presque vide. Les billets garantis de premier rang à 6,5 % seront utilisés à des fins générales et arriveront à échéance en 2027.

L’ajout de ces nouveaux billets porterait la dette à long terme à 4,85 milliards de dollars et viendrait s’ajouter aux paiements d’intérêts qui s’élevaient à 157,5 millions de dollars en 2019. Lorsque la première dette arrivera à échéance en 2023, Live Nation devrait retrouver la santé, en supposant que le secteur du concert se soit remis de la pandémie de COVID-19. En attendant, la société « ne brisera absolument pas ses engagements », même s’il n’y a pas d’activité « matérielle » de concert, a déclaré le directeur financier Kathy Willard lors d’un appel aux bénéfices le 7 mai.

Mais les grandes tournées étant reportées à 2021, la saison de concerts de l’été et de l’automne 2020 ne pourrait guère être plus que des expériences de concerts à capacité réduite et de concerts en direct. « Cela leur donne l’assurance d’avoir les liquidités nécessaires pour faire face à un licenciement plus long des spectacles auxquels ils assistent », a déclaré Brandon Ross de Lightshed Partners. L’année ne sera probablement pas une perte totale : quels que soient les concerts, Ticketmaster prévoit de contribuer en 2020 par le biais des droits d’entrée, en supposant que 2021 tournées soient mises en vente au troisième et au quatrième trimestre.

Les promoteurs n’ont pas d’autre choix que d’accroître leurs liquidités, car la pandémie de COVID-19 a mis un terme à l’activité de concerts sur les principaux marchés de Live Nation en Amérique du Nord et en Europe. En raison de l’interruption des tournées le 12 mars, les recettes des concerts ont chuté de 24,6 % au premier trimestre. Le secteur des concerts est en fait mort au milieu du deuxième trimestre, car les salles de concert restent fermées dans presque toutes les villes et tous les États.

Source Billboard : https://www.billboard.com/articles/business/touring/9378313/live-nation-1-billion-debt-coronavirus-shut-down

Et que peuvent faire les acteurs de taille moyenne ou même moindre en ce temps de pendémie ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s