Infos générales

Carte des startups européennes 2020 – Particularité de celles du divertissement

La société française de capital-risque Idinvest a compilé des données sur l’écosystème technologique européen. La société a décidé de se concentrer sur les technologies grand public en général, et il y a quelques tendances intéressantes que je vais présenter ici. Vous pouvez lire le rapport complet ici.

L’équipe a analysé et sondé 1 500 entreprises sur plusieurs mois. Et Idinvest a identifié des étoiles montantes dans de nombreux secteurs verticaux différents, tels que la fintech, la mobilité, les soins de santé ou les voyages. Si une startup a levé plus de 100 millions d’euros ou a été acquise, Idinvest la considère déjà comme un géant.

L’article en entier de Medium (en anglais) peut être lu en suivant ce lien : https://bit.ly/370UfdI En ce qui concerne le secteur du Divertissement voyez ci-dessous.

Divertissement

Au cours des 5 dernières années, les investissements en capital-risque dans le secteur du divertissement en Europe sont passés de 206 millions d’euros en 2014 à 577 millions d’euros en 2019 (+ 23% CAGR contre + 13% CAGR pour les investissements mondiaux dans le divertissement). 8% de tous les investissements de capital-risque dans le divertissement ont été réalisés en Europe (contre 16% en moyenne pour toutes les catégories).

  • Les réseaux sociaux actuels sont brisés car ils sont monétisés par la publicité et valorisent le contenu au fil des interactions. C’est pourquoi nous avons investi dans Yubo – une application de chat vidéo pour la génération. Z. C’est aussi pourquoi nous pensons que de nouveaux réseaux sociaux dans un espace sûr verront le jour , axés sur les discussions de groupe (comme Yolo ) ou sur des données démographiques spécifiques ( Peanut pour les femmes, Jodel pour les voisins).
  • « Nos yeux valent-ils vraiment 10 fois plus que nos oreilles? » Daniel Ek ( PDG de Spotify ) a raison. L’audio est sous-évalué par rapport à la vidéo. En Europe, nous le savons, grâce aux succès de Spotify et Deezer . Nous sommes optimistes sur la deuxième vague de startups audio grand public notamment autour du podcasting ( Podimo, Sybel, Majelan ), de l’apprentissage ( Blinkist, Curio ) et des réseaux sociaux.
  • Les applications mobiles basées sur un modèle commercial d’abonnement sont également en hausse ( Blinkist, Curio, Mojo, Bending Spoons, etc.) pour les types de divertissement à volonté . Spotify et Netflix ont ouvert la porte à ce mécanisme de monétisation. Nous pensons que nous en sommes encore aux premiers jours et que de nombreuses optimisations inspirées de l’univers SaaS seront appliquées à ces métiers.

Catégories :Infos générales, Médias

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s