Infos générales

Australie : Les labels indépendants australiens ont rapporté 183 millions de dollars l’année dernière

Le secteur de la musique enregistrée indépendante australienne vaut 183 millions de dollars, selon les chiffres publiés ce matin pour l’exercice 2019.

Ces chiffres sont en hausse par rapport à 153 millions de dollars pour l’exercice 2014/15.

Le secteur indépendant a perdu des parts de marché au profit des principaux labels au cours de cette période, mais affiche toujours une bonne santé de 31%, ce qui lui donne de l’influence lorsqu’il négocie des conditions de concurrence plus équitables.

Les chiffres proviennent d’une étude de Deloitte Access Economics, commandée par l’ Australian Independent Record Labels Association (AIR).

En 2018-2019, le label indie typique représentait 24 artistes et a vendu plus de 2,5 millions d’albums.

L’ ère du streaming continue de changer le paysage des indes, avec 73% de leurs ventes du numérique, par rapport à 2014-15 où la majorité (68%) était physique.

«L’essor du streaming a également favorisé une évolution vers la sortie de nouveaux singles / EP par opposition à des albums entiers», indique le rapport.

Les ventes numériques représentent désormais 56% du chiffre d’affaires des labels et des distributeurs, en hausse de 15%.

Les ventes physiques ont baissé de 34%, malgré la renaissance du vinyle.

En termes de revenus numériques, les téléchargements sont passés de 52% il y a quatre ans à 20% aujourd’hui.

Le streaming a grimpé de 45% de points pour représenter désormais 80% des revenus numériques totaux.

Les Australiens jouissant d’une réputation mondiale en tant qu’adopteurs précoces de la technologie, il n’est pas surprenant que la plupart des labels et distributeurs locaux saisissent les opportunités que présente le streaming.

Il s’agit notamment d’utiliser les plateformes comme un moyen plus rapide et moins cher d’accéder aux consommateurs mondiaux et de trouver plus de marchés de niche pour plus de styles de musique à mesure que l’Australie devient plus multiculturelle,

Les labels indépendants deviennent également plus entreprenants dans leur approche de la sortie de musique.

Les genres les plus populaires pour les indies et les distributeurs australiens restent alternatifs et indie (19%) et rock et pop (16%)La musique électronique et de danse est en hausse, en hausse de 4%.

La grande majorité des sorties sont de la nouvelle musique, les rééditions représentant moins de 5%.

Source : The Music Network : https://bit.ly/37GrfrQ

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s