Afrique

L’IFPI ouvre un bureau pour l’Afrique subsaharienne au Kenya

Le bureau sera dirigé par l’avocate et dirigeante  kenyane Angela Ndambuki . Elle assumera le rôle de directrice régionale et sera responsable des 46 pays de la région.

L’IFPI promeut la valeur de la musique enregistrée, fait campagne pour les droits des producteurs de disques et étend les utilisations commerciales de la musique enregistrée. La fédération compte 1 300 grandes entreprises indépendantes dans une soixantaine de pays. Il a également des groupes industriels affiliés dans 56 pays. Son rapport sur la musique mondiale récemment publié pour 2019 montre que les revenus de l’industrie de la musique enregistrée pour l’Afrique et le Moyen-Orient ont augmenté de 15,9% pour atteindre 101 millions de dollars.

« Je suis impatient de travailler sur le renforcement de l’industrie du droit d’auteur en Afrique subsaharienne, à la fois dans les politiques et les opérations, en particulier à la lumière de la zone de libre-échange continentale africaine », a déclaré Ndambuki. 

Ndambuki rejoint l’IFPI depuis la Chambre nationale de commerce et d’industrie du Kenya (KNCCI) dont elle était PDG depuis septembre 2017. Avant KNCCI, elle était PDG de la  Performers Rights Society of Kenya  (PRISK) entre 2012 et 2017. 

Commentant le lancement du bureau régional, Frances Moore, PDG de l’IFPI, a déclaré: « L’Afrique subsaharienne a un paysage musical incroyablement passionnant et diversifié. L’ouverture de notre bureau à Nairobi démontre la concentration et l’engagement de l’IFPI dans la région et nous permettra de mieux défendre les problèmes affectant l’industrie du disque locale et soutenir le développement du marché de la musique dans ces pays.

« Je suis ravi qu’Angela rejoigne l’équipe mondiale de l’IFPI pour diriger notre travail dans la région de l’Afrique subsaharienne et soutenir son industrie du disque en pleine croissance. Angela est extrêmement talentueuse et possède une riche expérience.

<< Nous tenons également à remercier Rob Hooijer dont le travail en tant que coordonnateur régional nous a aidés à accroître notre présence dans la région et à jeter les bases de l’ouverture de notre bureau en Afrique subsaharienne. Nous sommes impatients de poursuivre notre coopération avec lui. « 

Ndambuki est bien connu pour défendre les droits de propriété intellectuelle des artistes. En 2018, elle a été nommée parmi les 100 Africains les plus réputés par Reputation Poll pour ses différents rôles dans la promotion de la gouvernance d’entreprise et des intérêts des droits de l’homme et des droits de l’homme.

En 2017, elle a été élue gagnante du Top 40 des femmes de moins de 40 ans du Kenya par le Business Daily pour son rôle dans la politique et le plaidoyer en matière de facilitation du commerce et de droits de propriété intellectuelle. Elle est également vice-présidente de l’  Association kenyane des producteurs de musique  (KAMP) et membre des chambres de commerce internationales (ICC) ainsi que experte à l’Académie de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).

Source : Musicinafrica (en anglais) : https://www.musicinafrica.net/magazine/ifpi-opens-sub-saharan-africa-office-kenya

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s