COVID-19

Radio France, cet été : plus de musique, plus de francophonie, plus de festivals.

Pour soutenir les artistes, les artisans de la musique et globalement la scène musicale française, Radio France modifie ses choix éditoriaux. Depuis avril, Radio France a décidé d’augmenter le volume global de musique sur les antennes, en y privilégiant la scène française, mais aussi en faisant vivre les festivals annulés sur leurs antennes. 

Dans le contexte actuel, l’industrie de la musique et ses différents acteurs se doivent d’être solidaires afin de s’en sortir. Radio France a décidé, pour soutenir ces acteurs, de changer ses choix éditoriaux depuis avril. Cette évolution, qui va durer jusqu’à la fin de l’été, s’articule en trois axes. D’abord, les différentes radios musicales du groupe vont augmenter entre 20 et 30% le volume global de musique sur les antennes. Cette action aura “un impact qui est très conséquent sur les droits voisins, une conséquence très nette qui se calculera en centaine de milliers d’euros, qui iront aux interprètes et aux producteurs”, nous explique Didier Varrod, directeur musical des antennes de Radio France.

Puis, en soutenant plus intensément la diffusion de productions françaises. “L’augmentation de 20 à 30% du volume de la musique a un impact sur l’ensemble de la scène musicale française dans la répartition. C’est 20% qui vont aller aux productions françaises plutôt qu’à la musique anglo-saxonne par exemple”, détaille l’ancien présentateur de l’émission Foule sentimentale sur France Inter.  Cette mesure sert, selon lui, à rassembler autour de la production française. Toutefois, pas question de créer un monopole d’artistes français. “On ne ferme pas nos frontières et on sait aussi que la musique qui vient d’ailleurs est également extrêmement importante pour les auditeurs et la vitalité culturelle. Il s’agit d’un peu plus soutenir la musique française lorsqu’elle est la plus fragilisée.”

Enfin, Radio France va faire vivre les festivals annulés sur ses antennes. “L’idée est d’accompagner l’ensemble des festivals que l’on accompagne normalement sur une ou deux soirées, sur des plages éditoriales beaucoup plus grandes”. Cette initiative a débuté avec le festival du Printemps De Bourges au mois d’avril, où Radio France a consacré neuf heures de programme en tout. “Cette aventure du Printemps De Bourges imaginaire a été le top départ de l’action de Radio France pour la scène française, ce qui nous a permis de mettre en lumière la nécessité pour Radio France d’accompagner ce moment extrêmement grave qui est l’équivalent d’une saison morte.” Ceci par la rediffusion de concerts liés à la scène française mais aussi des interventions, des créations ou lives confinés.

Source Tsugi : https://bit.ly/3ddiJBO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s