Infos générales

U.S.A. : Les artistes en ont assez d’être exploités et essaient de faire quelque chose pour y remédier

Les artistes de la musique ont beaucoup de problèmes avec le système actuel qui, selon eux, les prive de travail et d’argent. Qu’il s’agisse d’un système de droits d’auteur archaïque, du fait de ne pas être payé pour passer à la radio aux États-Unis ou d’être exploité par des sociétés de technologie, même les artistes ayant une gestion solide ne peuvent pas changer ces choses autant qu’ils le voudraient. Mais comme l’ont montré les événements sociaux qui se sont déroulés autour de nous, ensemble nous sommes forts. Ils se sont donc regroupés pour former l’Alliance des droits des artistes et publier ce qu’ils appellent la Charte des droits des artistes.

Bien qu’elle ait été fondée en 2013, l’organisation se mobilise à nouveau sur la menace que pourrait faire peser sur les artistes la fusion potentielle entre Liberty Media et iHeart Radio.

Parmi les 93 membres de l’ARA figurent des poids lourds comme Elvis Costello, Sheryl Crow, T Bone Burnett, Keb mo et Emmylou Harris. Leur charte des droits des artistes énonce un certain nombre d’éléments qu’elle considère comme essentiels à la carrière d’un artiste, notamment

« Le droit de contrôler notre travail – la capacité de décider quand et à quelles conditions nos œuvres créatives sont exécutées, reproduites ou distribuées, et la possibilité de céder ces droits aux partenaires de notre choix.

Le droit à la liberté économique et artistique – y compris le droit à une rémunération à la juste valeur marchande pour le travail créatif sur toutes les plateformes et à tout moment, ainsi qu’un écosystème musical qui encourage la créativité, l’étendue et la variété, la diversité des créateurs et des styles, et qui nourrit et soutient la prochaine génération d’artistes.

Le droit à l’attribution et à la reconnaissance – y compris un accès facile pour tous les publics sur toutes les plateformes aux informations de crédit et aux documents de notes de couverture.

Le droit à une communauté musicale – y compris l’éducation artistique publique entièrement financée et le soutien aux performances et aux œuvres non commerciales afin que les possibilités de création, d’expression et de connexion soient ouvertes à tous et que la société soit largement enrichie par autant de formes d’art et autant de participation artistique que possible.

Le droit à des plateformes compétitives – y compris des canaux de distribution, de communication et des médias sociaux qui soient compétitifs, transparents, précis, sûrs, ouverts à tous à des conditions non discriminatoires, qui protègent la vie privée des utilisateurs et qui soient exempts de piratage à l’échelle industrielle et de tout autre vol commercial de nos œuvres.

Le droit à l’information et à la transparence des plateformes – y compris des droits d’audit et de transparence effectifs concernant toutes les plateformes, services et entreprises qui utilisent, distribuent ou monétisent notre travail.

Le droit à la participation politique – y compris la capacité de plaider pour la reconnaissance et la protection de tous ces droits sans rétribution, liste noire ou représailles de la part des canaux de distribution, des plateformes ou des partenaires ; et l’élimination des restrictions à l’organisation et à l’action collective en soutien de ce plaidoyer ».

C’est beaucoup demander d’un seul coup, mais les temps sont mûrs pour que les hauts murs de l’establishment précédent soient brisés comme nous le voyons se produire dans toute la société. Si la charte des droits des artistes aidait les artistes à progresser un tant soit peu, ce serait une grande amélioration pour tous.

Source : Music 3.0 Industry blog (en anglais) : https://bit.ly/3fNPqre

Catégories :Infos générales

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s