Infos générales

COMMENT JOUER DE LA MUSIQUE ENSEMBLE À DISTANCE ?

Alors qu’avec le confinement, une bonne partie du monde a vu se multiplier à satiété les live sur internet, certains ont tenté d’utiliser les réseaux pour jouer de la musique ensemble, mais à distance. Voici une revue des solutions collaboratives qui y aident.

Source et article complet de Olivier Pellerin dans Electronic Music Factory : https://bit.ly/31AWJP1

Lundi 27 avril, DJ Clyde et Imhotep, les piliers historiques des groupes de rap français Assassin et NTM d’un côté et IAM de l’autre, se donnent rendez-vous sur Instagram pour un back 2 back en direct. Mais les difficultés techniques sont telles qu’ils sont vite réduits à passer des disques l’un après l’autre en utilisant le micro de leurs téléphones portables respectifs. Ce que DJ Clyde résume le lendemain sur son compte Instagram : « J’espère que tout comme nous, vous avez passé un bon moment malgré les problèmes techniques et l’avalanche de blagues qui en a découlé ». En effet, si Skype (Microsoft), Hangouts (Google) et désormais Zoom font les beaux jours des réunions de télétravail et de leurs actionnaires (Zoom a tutoyé les 50 milliards de dollars de capitalisation boursière en passant de 10 à 300 millions d’utilisateurs depuis le confinement), aucune solution collaborative permettant de jouer de la musique à plusieurs à distance ne jouit d’un tel consensus.

Pourtant depuis quelques semaines, un nom circule : Endlesss. Lauréate du Midemlab 2019, l’application développée par le musicien anglais Tim Exile, permet de construire un projet musical collectivement. D’abord violoniste avant de rejoindre les musiques électroniques, Tim regrettait avec ces dernières avoir perdu le sens de la performance. Depuis près de dix ans, il travaillait à des solutions pour y remédier, quand finalement l’opportunité s’est présentée il y a quatre ans de développer Endlesss. « C’est un chatroom musical où l’on vient créer une « jam », à laquelle on peut inviter d’autres participants. Un premier musicien poste un riff (une phrase musicale, NDLR), il l’envoie instantanément aux autres membres, qui peuvent alors ajouter leur propre riff, et ainsi de suite (à l’infini, d’où le nom de l’application, NDLR). Il y a des sons préenregistrés mais on peut aussi chanter ou y brancher ce qu’on veut : une guitare, une batterie, une DAW… ».

Explicatifs plus détaillés dans l’article :

INDÉPENDANCE COLLABORATIVE : La notion de DAW est centrale en la matière, et plus répandue que son mystérieux acronyme ne le laisse d’abord penser. Il s’agit des Digital Audio Workstations, ou Stations Audionumériques, c’est-à-dire les logiciels de création musicale qu’utilise aujourd’hui chaque musicien en herbe sur son ordinateur

EFFET DE LATENCE : Au-delà de ces systèmes de modification collaborative, le fantasme du jeu en véritable synchronisation, comme si le groupe jouait dans la même pièce mais par écrans interposés, est encore illusoire, en raison de la latence induite par les réseaux internet. La latence se mesure en millisecondes et peut facilement décaler tous les instruments et créer une belle cacophonie.

Catégories :Infos générales

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s